La bourse ferme dans 2 h 25 min
  • CAC 40

    7 119,27
    -114,67 (-1,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 192,15
    -65,83 (-1,55 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,89 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0762
    -0,0035 (-0,32 %)
     
  • Gold future

    1 884,40
    +7,80 (+0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    21 231,23
    -475,05 (-2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,67
    -12,19 (-2,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,05
    +0,66 (+0,90 %)
     
  • DAX

    15 304,34
    -172,09 (-1,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 837,91
    -63,89 (-0,81 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,84 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 693,65
    +184,19 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    21 222,16
    -438,31 (-2,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2051
    -0,0006 (-0,05 %)
     

Leapmotor C11: un inconnu chinois à l’assaut du Tesla Model Y

Challenges - N. Meunier

AVANT-PREMIERE – La start-up chinoise Leapmotor entend débarquer en Europe avec une gamme complète. Le C11 sera son porte-drapeau. Ce SUV familial électrique affiche un look futuriste et un triple écran spectaculaire. Nous avons pu en essayer un exemplaire en avant-première, encore aux spécifications chinoises.

MG a ouvert la voie, et les constructeurs chinois débarquent désormais en masse, tour à tour. Si MG, tout comme BYD et Great Wall, sont de véritables géants industriels, ce n’est pas le cas d’autres acteurs comme Aiways ou le dernier arrivant, Leapmotor. Fondée en 2015 à Hangzhou, cette dernière marque s’apparente à une start-up. Une de ses premières activités a été de développer une puce électronique destinée aux intelligences artificielles, la Lingxin 01. Puis la marque a dévoilé ses ambitions automobiles, d’abord avec la S01, un petit coupé aux proportions maladroites. Le SUV C11 fait véritablement office de porte-drapeau: c’est le seul modèle qui a d’abord été annoncé sous forme de concept-car, le C-More, dévoilé au Salon de Shanghai en 2019. Commercialisé en Chine en 2021, il s’apprête désormais à débarquer en Europe.

Comme la plupart des productions chinoises qui débarquent sur le Vieux Continent, le C11 est un SUV 100% électrique aux lignes futuristes. Les volumes lisses, les poignées de portes encastrées, le pavillon flottant et le capot sculpté sont des constantes sur les produits de ces start-up de l’empire du milieu. Si ce Leapmotor C11 a l’avantage de la primeur, bien malin sera celui capable de le distinguer d’un XPeng G9, d’un Li Auto L8 ou d’un Nio ES6, si jamais ces modèles débarquent un jour sur notre marché. L’aspect est flatteur, même si le très long empattement de 2,93 m déséquilibre un peu le profil de ce modèle long de 4,75 m, soit le gabarit d’un Tesla Model Y ou d’un Mercedes-Benz EQC. C’est aussi 6 cm de plus qu’un Toyota bZ4X.

Un intérieur aux écrans généreux

A bord, les écrans mangent la planche de bord. Trois affichages (deux de 10,25 pouces, un de 12,8 pouces) s’étendent sur toute sa largeur pour immerger les passagers dans un monde numérique… Difficile de jauger ce système d’infodivertissement à première vue, puisque nous disposions d’un modèle aux spécifications chinoises… Donc dépourvu de cartographie européenne. Tout au plus pouvons-[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi