Le nouveau site du fondateur de Megaupload démarre en fanfare

Le fondateur de Megaupload, Kim Dotcom, peut se frotter les mains. Son nouveau site de partage de données, mega.co.nz, comptait déjà plus de 500.000 inscrits, 14 heures seulement après son lancement, a annoncé le sulfureux Allemand.

Le nouveau "Mega" se présente comme un service de stockage de données en ligne, à l'image de Dropbox ou de Google Drive. Il propose 50 gigabits de stockage pour les membres "gratuits", et jusqu'à 4 térabits (4.000 gigas) moyennant un abonnement de 29,99 euros par mois.

Kim Dotcom estime que le site offre davantage de protections, notamment grâce à un nouveau système, qui devrait permettre de crypter les films, morceaux de musique et autres fichiers piratés pour les partager en toute discrétion. De plus, les utilisateurs peuvent désormais restreindre le partage de leurs documents, alors que tous les internautes avaient accès aux fichiers sur Megaupload.

Pour rappel, Megaupload avait été fermé le 20 janvier 2012 à la suite d'une enquête des autorités américaines pour violation des droits d'auteur. Kim Dotcom avait été arrêté le même jour en Nouvelle-Zélande. Il a depuis été libéré sous caution mais fait toujours l'objet d'une demande d'extradition des Etats-Unis, pour piraterie informatique et blanchiment d'argent.

La justice américaine accuse les gérants de Megaupload d'avoir amassé 175 millions de dollars en mettant à disposition des films, des séries ou encore de la musique protégés par des droits d'auteurs. Les avocats des intéressés estiment que ces poursuites ne sont pas justifiées, soulignant que les administrateurs ne peuvent être tenus responsables des contenus mis en ligne.

Retrouvez cet article sur capital.fr