Le marché automobile européen a connu sa plus forte chute depuis 1993

Année noire pour le marché automobile du vieux continent. Les immatriculations de voitures neuves ont chuté de 16,3% dans l'Union européenne en décembre, à 799.407 unités, son quinzième mois de recul d'affilée, selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (Acea).

Sur l'ensemble de l'année 2012, les ventes s'affichent en baisse de 8,2%, à 12,05 millions d'unités. Soit la contraction du marché la plus importante depuis 1993, lorsqu'elles avaient dégringolé de 16,9%, précise l'Acea. Dans la seule zone euro, le recul atteint 11,3%, à un peu moins de neuf millions, selon les calculs de Reuters.

Quelques pays ont résisté au contexte économique difficile. Au Royaume-Uni, par exemple, les ventes de véhicules sont en hausse de 5,3% sur les 12 derniers mois. Mais la plupart accusent de lourds replis, à commencer par l'Italie (-19,9%), la France (-13,9%) et l'Espagne (-13,4%).

Les constructeurs tricolores figurent parmi les plus touchés. Les ventes européennes du groupe PSA Peugeot Citroën ont plongé de 12,9%, à 1,4 million d'unités. Le repli atteint même 19,1% pour le groupe Renault, à 1,03 million (-22,5% pour la marque au losange et -4,9% pour Dacia).

Même les fabricants de berlines allemandes n'ont pas été épargnés. Les immatriculations ressortent en baisse de 1,6% chez Volkswagen (à 2,98 millions d'unités), de 1,8% chez BMW (767.541 unités) et de 3% pour Daimler, la maison-mère de Mercedes (633.142 unités).

Retrouvez cet article sur capital.fr