Le gouvernement renforce son arsenal contre la fraude fiscale

Les petits malins qui seraient tentés de tromper le fisc sont prévenus. Dans une interview à Libération, le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a annoncé une série de mesures visant à lutter contre la fraude et l'optimisation fiscale, qui seront présentées en Conseil des ministres mercredi.

"Ces mesures n'ont rien à voir avec une quelconque inquisition fiscale, il s'agit seulement d'une minimum de transparence de bon aloi", justifie le ministre. Du côté des particuliers, les contribuables refusant de dévoiler l'origine des sommes non déclarées placées à l'étranger verront ces montants taxés automatiquement à 60%.

Sur le plan des entreprises, l'exécutif compte notamment s'attaquer aux "carrousels de TVA" : les escrocs importent de l'étranger des biens exonérés de TVA, les revendent avec la taxe, puis disparaissent sans la reverser à l'administration fiscale. Pour décourager ce type de montages, Bercy compte rendre tous les membres de la chaîne solidairement redevables de la TVA.

Au total, l'exécutif espère que ces nouveaux dispositifs permettront au fisc d'engranger 1 milliard d'euros supplémentaire. Ces sommes viendraient s'ajouter aux 3 à 5 milliards de recettes récoltées chaque année grâce à la lutte contre la fraude.

Retrouvez dans le magazine Capital en kiosques jusqu’au 28 novembre un dossier Spécial impôts, avec des simulations exclusives pour connaître la facture qui attend chaque profil de contribuables et nos conseils pour réduire la note. Pour s'abonner à Capital : cliquez ici . Découvrez aussi l'édition digitale et ses bonus pour iPhone/iPad ou ...

Retrouvez cet article sur capital.fr