Le gouvernement promet 300.000 créations d'emplois grâce au crédit d'impôt pour les entreprises

L'exécutif assure la promotion de ses nouvelles mesures visant à améliorer la compétitivité des entreprises françaises. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, interrogé par Les Echos, et le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, dans Le Figaro, ont tous deux affirmé que le crédit d'impôt accordé aux entreprises, annoncé hier, permettrait de créer plus de 300.000 emplois.

Pour rappel, ce dispositif vise à alléger les charges des entreprises de 20 milliards d'euros par an en rythme de croisière. Ce qui correspond à une baisse du coût du travail de 6% environ, selon les calculs de Bercy.

"Il y aura des effets positifs dès 2013", explique Jean-Marc Ayrault, soulignant que cela permettra de soutenir les investissements et les embauches. "Ce dispositif, bien ciblé, entièrement financé, devrait permettre à horizon 2017 de soutenir l'activité à hauteur de 0,5 point de PIB et de créer plus de 300.000 emplois !", ajoute le Premier ministre.

Le gouvernement tente aussi de faire avaler la hausse de la TVA, qui viendra en partie financer ces allègements de charge. Le taux normal va en effet passer de 19,6% à 20%, et le taux réduit, qui concerne notamment les secteurs de l'hôtellerie-restauration et du bâtiment, de 7 à 10%.

Mais ces hausses n'interviendront qu'à partir de 2014, rappelle Moscovici, en ajoutant que le taux réduit de 5,5%, qui s'applique aux produits de première nécessité (alimentation, eau, énergie…), sera de son côté abaissé à 5%. Et la TVA ne participera qu'à hauteur d'un tiers au financement du dispositif (6 milliards d'euros environ), plaide Ayrault.

Quid des 10 milliards d'euros d'économies sur les dépenses publiques, qui doivent compléter le financement du crédit d'impôt ? Les deux se bornent à indiquer que tous les acteurs seront mis à contribution (Etat, collectivités locales, organismes sociaux). " 10 ...

... Lire la suite sur capital.fr