Le CAC 40 a terminé in extremis dans le vert, Société générale brille toujours

La Bourse de Paris a terminé proche de l’équilibre ce mardi, freinée par l’attentisme des opérateurs avant le coup d’envoi des publications trimestrielles aux Etats-Unis. A la clôture, le CAC 40 a grapillé 0,03%, à 3.705,88 points.

La journée a été marquée par la prudence à quelques heures du début de la saison des résultats trimestriels outre-Atlantique. Comme le veut la tradition, le géant de l’aluminium Alcoa sera le premier à dévoiler ses comptes, après la clôture de Wall Street, à 22h00 heure française. Les analystes anticipent en moyenne un bénéfice par action de 0,06 dollar pour un chiffre d'affaires de 5,6 milliards de dollars au 4ème trimestre 2012.

Sur le plan macroéconomique, le taux de chômage a atteint un nouveau record dans la zone euro, à 11,8% en novembre. En Espagne, le chômage a touché 26,6% de la population active, en augmentation de 3,6% par rapport au mois précédent.

Au chapitre des entreprises, les banques ont tiré l'indice vers le haut, toujours soutenues par les assouplissements accordés par le Comité de Bâle sur les réserves de liquidités obligatoires. En tête du CAC 40, l’action Société Générale a gagné 3,17%, ce qui porte sa progression à 9,69% depuis le début de l’année, la plus forte de l’indice parisien. BNP Paribas (+1,07%) et Crédit agricole (+0,81%) ont aussi continué de progresser.

De son côté, EADS a engrangé 0,57%. Sa filiale Airbus Military a été retenue pour engager des négociations exclusives en vue d'un contrat de six avions-ravitailleurs pour l’armée indienne.

A l’opposé, Technip a accusé la plus forte baisse (-3,99%), après la dégradation du titre par le courtier Cheuvreux. Les actions Bouygues (-3,84%), Alstom (-3,37%), Saint Gobain (-2,78%) et Axa (-2,37%) ont aussi subi des prises de bénéfice aujourd'hui.

Sur le SRD, AB Sciences a bondi de 16,57%, alors que les autorités européennes étudient deux traitements du laboratoire. Pour rappel, ...

... Lire la suite sur capital.fr