Le CAC 40 est reparti à la hausse après la trêve de Noël

Après deux jours et demi de fermeture pour les fêtes de Noël, la Bourse de Paris a fini en hausse ce jeudi, dans l’espoir d’avancées sur les négociations budgétaires aux Etats-Unis. A la clôture, le CAC 40 a gagné 0,59%, à 3.674,26 points, sur un faible volume de 1,5 milliard d’euros.

La tension face à la « falaise budgétaire » aux Etats-Unis a encore été d’actualité aujourd’hui même si les marchés tablent toujours sur une issue favorable. Le Président Barack Obama a notamment écourté ses vacances à Hawaï pour trouver un compromis avec les républicains sur le sujet. Pour mémoire, le Congrès américain doit se mettre d’accord d’ici le 31 décembre pour éviter la mise en place automatique d’une série de mesures d’austérité à hauteur de 600 milliards de dollars, qui pourraient faire rechuter la première économie mondiale dans la récession.

Quelques statistiques américaines ont soufflé le chaud et le froid sur les marchés. D’une part, les inscriptions au chômage ont diminué beaucoup plus que prévu la semaine dernière et leur moyenne sur 4 semaines s'est établie à un plus bas depuis décembre 2008. D’autre part, la confiance du consommateur américain est ressortie à un plus bas de 4 mois, affectée par les craintes d’une crise budgétaire.

En France, en revanche, la confiance des ménages a enregistré en décembre sa première hausse depuis le mois de mai. Cependant, les chiffres du chômage pour le mois de novembre, dévoilés à 18h00, sont attendus de nouveau en hausse, pour la 19ème fois consécutive.

Concernant les valeurs, une fois n’est pas coutume, Schneider Electric a remporté la première place du CAC (+2,33%), sans actualité particulière. Non loin, la foncière Unibail-Rodamco a gagné 2,26%, après avoir annoncé la vente de la tour Oxygène à Lyon, pour un montant inconnu. L’immeuble, inauguré en 2010, compte 30.000 mètres carrés de bureaux.

De son côté, Vinci a engrangé 1,58%. Le groupe de BTP et concessions ...

... Lire la suite sur capital.fr