Le CAC 40 attendu en petite baisse à l’ouverture

La Bourse de Paris devrait ouvrir ses portes sur un léger repli, après une nouvelle séance négative à la Bourse de New-York. Les inquiétudes sur l’économie de la zone euro et la gestion de la crise budgétaire aux Etats-Unis devraient persister aujourd’hui. A 8h40, les contrats à terme sur CAC 40 (livraison en novembre) laissaient présager un recul de 0,34% dans les premiers échanges.

La veille, Wall Street a terminé dans le rouge au terme d’une séance erratique. Le Dow Jones cédé 0,46% et le Nasdaq, à forte pondération technologique, a perdu 0,70%. En Asie, la Bourse de Tokyo a fini sur une note stable.

A Paris aujourd'hui, les investisseurs suivront de près les publications trimestrielles de grandes entreprises parmi lesquelles EDF, Vivendi, Wendel ou encore TF1.

Ainsi, le chiffre d'affaires réalisé par EDF depuis le début de l’année est ressorti en hausse de 10,2%, à 52 milliards d’euros, dont 28 milliards en France. Le plus grand électricien de France a cependant prévenu qu’il tablait désormais sur une stagnation de son résultat brut d'exploitation (Ebitda) en 2013 compte tenu de la dégradation de la conjoncture.

De son côté, Vivendi a dévoilé un chiffre d'affaires de 20,75 milliards d'euros sur les neuf premiers mois de l'année, en baisse de 1,3%, à cause d’une base de comparaison défavorable. Le groupe a surtout relevé sa prévision de résultat net pour 2012 à 2,7 milliards d'euros, contre 2,5 milliards auparavant, grâce aux performances de sa filiale de jeux video Activision Blizzard au troisième trimestre.

Au chapitre des statistiques, les investisseurs prendront connaissance ce matin des chiffres de la production industrielle dans la zone euro en septembre (11h) puis dans l'après-midi, des ventes au détail en octobre (14h30) et des stocks des entreprises en septembre (16h) aux Etats-Unis.

Retrouvez cet article sur capital.fr