Publicité
Marchés français ouverture 4 h 33 min
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,47 (-0,93 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,26 (-0,81 %)
     
  • Nikkei 225

    39 670,44
    -393,35 (-0,98 %)
     
  • EUR/USD

    1,0892
    +0,0006 (+0,0545 %)
     
  • HANG SENG

    17 356,36
    -61,32 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    62 536,88
    +674,53 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 399,11
    +68,21 (+5,13 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     

"Une leçon d'existence" : l’hommage émouvant d’Albert Dupontel à Jean-Paul Belmondo

Capture France 5

Albert Dupontel était à l'honneur sur le plateau de C à vous, mardi 24 octobre 2023. Le réalisateur était accompagné de Cécile de France et Nicolas Marié pour faire la promotion de Second Tour, à retrouver dans les salles obscures dès le 25 octobre. Un film qui est dédié à trois personnes : Bertrand Tavernier, Michel Deville et Jean-Paul Belmondo. Si comme l'icône du cinéma français, Albert Dupontel n'aime pas recevoir de prix, il a assuré que ce n'était pas pour cette raison qu'il avait voulu, en partie, lui dédier son film. Le réalisateur a expliqué avoir toujours eu une grande admiration pour le comédien mort le 6 septembre 2021. "C'est une icône d'enfance, de jeunesse. J'ai eu la chance de le connaître", a-t-il déclaré dans un premier temps, estimant que Jean-Paul Belmondo avait toujours eu beaucoup d'élégance. Selon lui, il n'a jamais embêté personne avec ses angoisses.

"Sur la fin de sa vie, j'ai eu plus l'occasion de le voir. Il arrivait bégayant et boitant parce qu'il était esquinté par son AVC, mais il avait toujours le sourire. C'était une leçon de talent de comédien et d'existence. J'adorais ce personnage", a encore déclaré Albert Dupontel avec beaucoup de délicatesse. S'il a tenu à dédier sa nouvelle œuvre à deux réalisateurs et cet acteur, c'est parce qu'il a tenu à rappeler qu'ils étaient partis presqu'en même temps. "C'était donc un clin d'œil." Concernant le point commun entre Jean-Paul Belmondo et Albert Dupontel de ne pas aimer les récompenses, le réalisateur (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite