La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    39 553,15
    -1 966,81 (-4,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

L'avenir de la pépite tech Shadow entre Xavier Niel et Octave Klaba

·2 min de lecture

L'entreprise française de cloud computing, en redressement judiciaire, sera reprise par le fondateur d'Iliad ou celui d'OVH. Même si son business model était impossible, ses perspectives semblent intéressantes.

C'était une des promesses de la French Tech. Une pépite du Next 40 dans laquelle de nombreux investisseurs affluaient. Pierre Kosciusko-Morizet, Marc Simoncini, LG, Philippe Lazare (ancien PDG d’Ingenico) ou encore des fonds d’investissement comme Serena ou la Financière Saint James. Sauf que l'entreprise fondée en 2015 a consommé tout son crédit. Shadow se retrouve au tribunal de commerce de Paris, en redressement judiciaire, après avoir levé pas moins de 135 millions d'euros.

Son salut tient désormais entre deux hommes bien connus de la Tech française. Le premier s'appelle Octave Klaba, fondateur d'OVH. Le second n'est autre que Xavier Niel, fondateur d'Iliad, associé à 6 salariés de Shadow. Alors qu'il y avait 4 offres au départ, elles ne sont finalement plus que deux à l'arrivée mardi 13 avril à être examinées lors de l'audience au tribunal.

Lire aussi

Financièrement, les deux offres sont proches. Jezby, le fonds contrôlé par Octave Klaba et son frère, propose un investissement de 32 millions d'euros et un prix d'acquisition pour Shadow de 5 millions d'euros, avec 15% de l'entreprise distribués aux salariés. Scaleway, filiale d'Iliad, propose elle 30 millions d'euros d'investissement et 4 millions pour l'acquisition de l'entreprise, avec 20% destinés aux salariés. L'offre portée par Octave Klaba propose de reprendre 122 salariés sur 123 à durée indéterminée, à l'exception du fondateur de VLC, Jean-Baptiste Kempf (JBK), actuel directeur technique de Shadow et associé à l'offre d'Iliad. L'offre d'Iliad propose elle de garder tout le monde en coupant seulement quelques contrats temporaires.

"Iliad markette cette offre comme portée par les salariés de Shadow alors que c'est seulement 6 d'entre eux, décrypte un cadre de la société. Et pour OVH, c'est une histoire d'ego entre JBK et Octave. Il ne peut pas y avoir 2 rois sur le même trône."

Succès auprès des gamers, gouffre financier

4 PDG se sont succédés au chevet de la société en un an et demi. Shadow a connu le su[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi