Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 570,76
    +88,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0746
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    18 430,39
    +514,84 (+2,87 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 339,93
    -27,59 (-0,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 379,45
    +41,70 (+3,12 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

L'AVENIR DU COMMERCE INTERNATIONAL EST EN PASSE D'ÊTRE RÉGIONALISÉ, RESTRUCTURÉ ET DÉTOURNÉ, SELON UN RAPPORT DU DMCC

  • La régionalisation accélérée définira le commerce, avec l'émergence de nouveaux blocs et couloirs commerciaux rivaux à mesure que la démondialisation prendra de l'ampleur

  • Le « Friendshoring », c'est-à-dire le déplacement d'activités vers des alliés, renforcera les centres commerciaux interrégionaux en Asie et en Amérique du Nord

  • La restructuration de la chaîne d'approvisionnement est accélérée par la montée de la sécurité mondiale, du protectionnisme et des préoccupations climatiques

  • L'IA est à l'origine d'un changement de modèle, son adoption dans le monde réel s'étendant rapidement à la recherche d'efficacités opérationnelles et d'analyses prédictives

  • L'enquête Future of Trade menée auprès de 150 chefs d'entreprise a révélé que l'IA était la technologie la plus transformatrice pour le commerce international

  • Les Émirats arabes unis se classent parmi les 10 premiers pôles commerciaux pour les technologies respectueuses de l'environnement, compte tenu de l'importance croissante du commerce durable

  • Le rapport propose des recommandations aux entreprises et aux gouvernements pour stimuler la résilience et la croissance du commerce malgré l'incertitude et les tendances négatives

  • Le rapport complet peut être consulté et téléchargé ici : www.futureoftrade.com

DUBAÏ, Émirats arabes unis, 21 mai 2024 /PRNewswire/ -- La croissance et la résilience du commerce international se maintiendront en 2024 grâce à l'accélération de la régionalisation et à l'approfondissement des partenariats bilatéraux et multilatéraux. Cette évolution sera soutenue par une profonde restructuration de la chaîne d'approvisionnement, une croissance modeste et inégale du commerce des marchandises, une montée en puissance du commerce des services numériques et une adoption généralisée de l'IA, constate le dernier rapport Future of Trade 2024 du DMCC intitulé « Decoupled and Reconfigured » (découplé et reconfiguré).

Pour consulter le communiqué de presse multimédia, veuillez cliquer sur : 
https://www.multivu.com/players/uk/9269851-future-global-trade-regionalised-restructured-rerouted-dmcc-report/

Le commerce international devrait se remettre de la légère baisse enregistrée en 2023 pour croître de 2,6 % en 2024. Le commerce des services sera un moteur essentiel de la croissance du commerce, en particulier les services fournis par voie numérique qui dépassent la croissance du commerce des biens et des autres services, tandis que l'adoption généralisée de l'IA est susceptible d'améliorer l'efficacité du côté de l'offre et le financement du commerce. Toutefois, les perspectives commerciales seront confrontées à de multiples facteurs défavorables découlant des risques géopolitiques et macroéconomiques, tels que les ralentissements économiques en Chine et en Europe, l'inflation persistante et les taux d'intérêt plus élevés à long terme, ainsi que la volatilité persistante des prix des produits de base.

PUBLICITÉ

Hamad Buamim, président du conseil d'administration du DMCC, a déclaré : « Le monde s'apprête à vivre une série de changements transformateurs à mesure que les liens commerciaux régionaux se resserrent et que les nouvelles technologies permettent d'atteindre un niveau d'efficacité jamais atteint auparavant. L'étude du DMCC sur l'avenir du commerce montre que les tendances fortes qui ont émergé de la pandémie de Covid, telles que l'adoption généralisée des services numériques et l'abandon de la mondialisation, s'accélèrent et s'installent pour les années à venir. À mesure que le commerce mondial se découplera, des régions telles que l'Asie et le Moyen-Orient joueront un rôle de premier plan, car de nouvelles alliances se formeront et les chaînes d'approvisionnement s'éloigneront du modèle de mondialisation autrefois courant. Les implications de ces changements sont profondes, car les politiques commerciales et les conflits redessinent les cartes économiques en temps réel. »

Feryal Ahmadi, directrice des opérations du DMCC, a commenté : « L'ordre mondial entraîne des pénuries d'approvisionnement, un réacheminement des marchandises et une augmentation des coûts pour les consommateurs. Le commerce des services est le domaine dans lequel nous prévoyons une forte augmentation, compte tenu de la nouvelle vague de services numériques qui circulent dans le monde entier. Les opportunités de l'IA sur le commerce mondial sont aujourd'hui tangibles, tant dans les chaînes d'approvisionnement que dans le financement du commerce, et l'apparition de nouvelles formes avancées ne fera que renforcer son impact. »

Elle a ajouté : « Les entreprises et les économies accordent la priorité à la résilience dans les années à venir, compte tenu des pressions auxquelles elles sont confrontées aujourd'hui. Cela crée également de nouveaux blocs régionaux et corridors commerciaux qui s'appuient fortement sur les prouesses technologiques, compte tenu de l'importance des semi-conducteurs et du développement de l'IA pour les entreprises du monde entier. Les plaques tournantes du commerce qui réussiront ce tour de force se retrouveront au cœur des flux commerciaux mondiaux dans les décennies à venir. Dans ce contexte, les Émirats arabes unis et des centres comme Dubaï joueront un rôle de plus en plus crucial, notamment dans le domaine des technologies durables, à mesure que le monde s'engage dans la voie de la décarbonisation et que le Moyen-Orient tire parti de son avantage concurrentiel dans la transition énergétique et de son rôle de facilitateur du commerce mondial. »

La régionalisation sera portée par de nouvelles alliances forgées sous la pression de la géopolitique, du climat et de la technologie. Cette nouvelle ère de multilatéralisme verra l'émergence de nouveaux blocs et corridors commerciaux. Elle s'écarte nettement de la tendance à la mondialisation des deux dernières décennies, les entreprises donnant la priorité à la résilience plutôt qu'aux économies et à l'efficacité.

Cette tendance sera fortement influencée par les événements politiques, en particulier les élections américaines, qui pourraient déclencher une nouvelle vague de tarifs protectionnistes. Au cours des prochaines années, on assistera à une augmentation du friendshoring, le déplacement d'opérations vers des alliés, facilité par des accords multilatéraux régionaux, qui renforcera les pôles commerciaux interrégionaux en Asie et en Amérique du Nord. Les marchés émergents à croissance rapide qui poursuivent des stratégies indépendantes bénéficieront de l'augmentation des échanges dans le paysage multipolaire.

La restructuration de la chaîne d'approvisionnement s'accélérera, les entreprises cherchant à réduire les risques de leurs réseaux logistiques face à la montée mondiale des conflits, du nationalisme économique et du protectionnisme. Cela peut entraîner des itinéraires de transport plus longs et des coûts plus élevés, mais donne la priorité à la résilience. Les marchés émergents comme le Mexique, le Vietnam et l'Inde se positionnent comme des sources de production alternatives à la Chine, en particulier pour les produits manufacturés, car les entreprises déplacent les segments de la chaîne d'approvisionnement vers leurs marchés. Parallèlement, au Moyen-Orient, des pays comme les Émirats arabes unis tirent parti de leur relative neutralité politique, de leur infrastructure commerciale avancée grâce à des plateformes comme Dubaï, et de leur position géographique entre l'Est et l'Ouest et le Nord et le Sud pour se tailler un rôle de plus en plus important en tant que facilitateur du commerce dans ce paysage commercial reconfiguré.

Le réchauffement climatique accélère cette tendance. Sous l'impulsion des politiques, de l'évolution de la conscience des consommateurs et des phénomènes météorologiques extrêmes qui ont un impact sur le commerce et les coûts de production, les gouvernements et les entreprises sont de plus en plus nombreux à s'engager en faveur d'une consommation neutre en carbone. Le commerce devient un élément clé dans la recherche de sources d'énergie renouvelables et de technologies durables. Les régimes de tarification du carbone évoluent dans les différentes juridictions et obligeront les entreprises à internaliser le coût du carbone dans la production, ce qui créera de nouvelles opportunités commerciales pour les fournisseurs plus durables et favorisera un paysage commercial plus respectueux de l'environnement. Parallèlement, l'acquisition et la diffusion de technologies durables se développent à mesure que de plus en plus de pays s'efforcent de décarboniser leurs industries. Les Émirats arabes unis se sont hissés parmi les 10 premiers importateurs mondiaux de technologies douces, en termes de valeur, aux côtés d'autres grands centres tels que les États-Unis, la Chine, les Pays-Bas, Hong Kong et Singapour, ce qui témoigne de leur importance stratégique et régionale croissante en tant que centre commercial mondial dans le cadre de la transition vers le développement durable.

L'IA va révolutionner le commerce. Cela va entraîner un changement de modèle dans l'environnement opérationnel, les entreprises utilisant l'IA pour optimiser les chaînes d'approvisionnement, améliorer l'efficacité et réduire les coûts grâce à l'analyse prédictive. L'IA apportera une connaissance du marché basée sur les données pour saisir de nouvelles opportunités commerciales, et les solutions de financement du commerce alimentées par l'IA rationaliseront les transactions. L'enquête Future of Trade, menée auprès de plus de 150 dirigeants commerciaux et décideurs politiques, a révélé que l'IA est la technologie qui a l'effet le plus transformateur sur le commerce.

Au-delà de l'IA, les semi-conducteurs sont sur le point d'être en première ligne dans la course à la suprématie technologique. Outre leur rôle indispensable dans l'électronique, les semi-conducteurs font également partie intégrante de la transition écologique, car ils sont des composants essentiels des cellules des panneaux solaires et des véhicules électriques. La « guerre des puces » qui se profile entre la Chine et les États-Unis va intensifier les tensions commerciales et favoriser la régionalisation, les deux puissances augmentant leur production et protégeant leurs industries.

Le rapport Future of Trade 2024 du DMCC propose une série de recommandations clés aux entreprises et aux gouvernements afin d'accélérer la croissance et de contrer les obstacles :

Recommandations en matière de politiques pour les entreprises :

  • Reconfigurer les chaînes d'approvisionnement en fonction des changements géopolitiques. La diversification des fournisseurs et l'investissement dans des stratégies d'approvisionnement alternatives et supplémentaires peuvent également contribuer à atténuer les perturbations de la chaîne d'approvisionnement.

  • Investir dans la transformation numérique et l'innovation. Les entreprises qui investissent dans la compréhension et la mise en œuvre de l'IA ont toutes les chances de bénéficier de son impact révolutionnaire. Celles qui ne le font pas courent le risque d'être distancées par la concurrence.

  • Donner la priorité au développement durable au niveau du conseil d'administration. Les entreprises devraient élever le développement durable au rang de priorité du conseil d'administration et intégrer les cadres ESG dans la prise de décision stratégique afin de garantir l'alignement sur les objectifs nationaux globaux.

  • Atténuer les risques liés au climat dans la chaîne d'approvisionnement. Les entreprises doivent évaluer les risques climatiques liés aux principaux nœuds et opérations de la chaîne d'approvisionnement et mettre en œuvre des stratégies d'atténuation des risques telles que l'obtention d'une couverture d'assurance pour les biens et les risques divers.

  • Faire appel à des sources de financement non traditionnelles. Les entreprises, en particulier les PME, devraient explorer les sources de financement non traditionnelles. Il s'agit notamment du capital-risque, du capital-investissement, du financement participatif et de l'investissement à impact. Les grandes entreprises peuvent collaborer avec les banques de développement sur des initiatives de financement mixte et bénéficier de prêts sans risque et d'un accès à de nouveaux marchés.

Recommandations en matière de politiques pour les gouvernements :

  • Établir de nouvelles relations commerciales. Encourager les exportations vers des régions à fort potentiel de croissance peut contribuer à créer de nouvelles bases de consommateurs, à atténuer l'impact du ralentissement de la croissance du commerce mondial et à renforcer la résilience face aux fluctuations économiques.

  • Investir dans l'infrastructure numérique et l'innovation. Soutenir le développement des technologies de l'IA et des plateformes commerciales numériques peut ouvrir de nouvelles perspectives de croissance économique et de compétitivité.

  • Favoriser l'adoption et la réglementation de l'IA. En encourageant l'innovation et en répondant aux préoccupations liées à la protection de la vie privée, à la partialité et à la responsabilité, les gouvernements peuvent libérer le potentiel de transformation de l'IA. Pour ce faire, ils peuvent investir dans la recherche et le développement en matière d'IA, soutenir les programmes d'éducation et de formation de la main-d'œuvre dans le domaine de l'IA et établir des cadres réglementaires pour garantir un déploiement éthique de l'IA.

  • Investir dans des infrastructures et des technologies durables. Les gouvernements devraient donner la priorité aux projets d'énergie renouvelable, moderniser les réseaux de transport et soutenir la recherche et le développement de technologies durables.

  • Donner la priorité à toutes les mesures politiques et non politiques visant à combler le déficit de financement du commerce. Les gouvernements devraient privilégier la collaboration avec les institutions financières internationales et les banques multilatérales de développement pour accroître la disponibilité des instruments de financement du commerce et mettre en œuvre des réformes réglementaires pour réduire les obstacles au financement du commerce.

Lancement du rapport

Lors de l'événement de lancement, qui s'est tenu à la Royal Society of Arts à Londres, au Royaume-Uni, les représentants du DMCC ont partagé leurs points de vue sur le rapport avec un groupe de leaders industriels internationaux et d'économistes de Hitachi ZeroCarbon, de la Banque industrielle et commerciale de Chine (ICBC) et du Centre européen d'économie politique internationale (ECIPE).

The Future of Trade est la série de rapports phares du DMCC sur la nature changeante du commerce international. Le rapport étudie l'impact des tendances économiques mondiales, de la géopolitique, de la technologie, de la durabilité et de la finance sur l'avenir du paysage commercial. La série de rapports a été consultée et téléchargée plus de 1,9 million de fois, ce qui souligne la reconnaissance croissante du DMCC en tant qu'acteur de premier plan dans le domaine du commerce international.

Le rapport est une synthèse d'opinions d'experts et de recherches détaillées sur les perspectives du commerce international. Le DMCC a organisé neuf tables rondes mondiales pour recueillir les avis de plus de 150 experts du secteur, a interrogé des spécialistes du commerce, a analysé des données d'enquête et a élaboré ses indices de produits de base.

À propos du DMCC

Basé à Dubaï, le DMCC est la zone franche la plus interconnectée au monde et la principale plaque tournante du commerce et des entreprises pour les biens et les services. Que ce soit en développant des quartiers dynamiques avec des propriétés de classe mondiale comme Jumeirah Lakes Towers et le très attendu Uptown Dubai, ou en fournissant des services commerciaux de haute performance, le DMCC fournit tout ce dont sa communauté dynamique a besoin pour vivre, travailler et prospérer. Conçu pour le commerce, le DMCC est fier de maintenir et de renforcer la position de Dubaï en tant que lieu incontournable du commerce mondial, aujourd'hui et à l'avenir. www.dmcc.ae

Video - https://mma.prnewswire.com/media/2417921/DMCC_Future_of_Trade.mp4
Photo - https://mma.prnewswire.com/media/2417916/DMCC_Trade_Report.jpg
Logo - https://mma.prnewswire.com/media/1527681/4707624/DMCC_Logo.jpg

 

 

DMCC has unveiled its flagship thought leadership Future of Trade 2024 report in London today, which predicts a significant transformation in global trade, characterised by regionalisation, AI adoption and sustainability.
DMCC has unveiled its flagship thought leadership Future of Trade 2024 report in London today, which predicts a significant transformation in global trade, characterised by regionalisation, AI adoption and sustainability.

 

DMCC Logo
DMCC Logo

 

 

Cision
Cision

View original content:https://www.prnewswire.com/fr/communiques-de-presse/lavenir-du-commerce-international-est-en-passe-detre-regionalise-restructure-et-detourne-selon-un-rapport-du-dmcc-302151415.html