Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 354,10
    +2 750,66 (+4,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 378,14
    +47,24 (+3,55 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2910
    -0,0037 (-0,29 %)
     

L'Australie enregistre l'hiver le plus chaud de son histoire

Saeed KHAN © 2019 AFP

De l'Inde à l'Australie en passant par le Japon, la région Asie-Pacifique a enregistré une série de records de température cet été, dans la lignée de ceux relevés ailleurs dans le monde. Un nouveau signe tangible du réchauffement climatique.

L'hiver australien a en effet été le plus chaud jamais enregistré, a annoncé ce vendredi le Bureau de météorologie du pays.

Simon Grainger, climatologue principal du Bureau de météorologie, a déclaré que la température hivernale moyenne en Australie était de 16,75°C de juin à août, soit un cheveu au-dessus du précédent record établi en 1996. Les premiers relevés météorologiques australiens remontent à 1910.

Selon les données du Bureau de météorologie, l'hiver qui s'est terminé ce jeudi a connu les deuxièmes températures maximales les plus élevées jamais enregistrées, ainsi que certaines des températures minimales les plus élevées.

Feux, inondations, cyclones

Des chercheurs australiens ont averti à plusieurs reprises que le changement climatique amplifiait le risque de catastrophes naturelles telles que les feux de brousse, les inondations et les cyclones.

PUBLICITÉ

Après plusieurs années d'étés humides, les experts s'attendent à ce que l'été prochain soit le plus intense à être marqué par des feux de brousse, depuis 2019-2020.

Au cours de cet "été noir", des incendies avaient fait rage sur la côte est de l'Australie, détruisant des forêts et des millions d'animaux. Les villes avaient été enveloppées de fumées toxiques.

Plus tôt cette année, l'Australie a également connu les vents les plus forts jamais enregistrés dans le pays, tandis qu'un violent cyclone tropical s'abattait sur le nord-ouest du territoire. Des rafales de vent à 289 km/h ont été enregistrées.

En juillet 2023, des vagues de chaleur et des incendies ont frappé à travers le monde. Ce fut le mois le plus chaud jamais enregistré sur Terre, selon l'observatoire climatique de l'Union européenne Copernicus.

Les émissions de gaz à effet de serre provoquent des vagues de chaleur de plus en plus intenses et durables.

Article original publié sur BFMTV.com