La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 926,94
    -346,93 (-1,15 %)
     
  • Nasdaq

    11 073,31
    -75,33 (-0,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0083 (-0,84 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 443,65
    -277,49 (-1,34 %)
     
  • CMC Crypto 200

    455,78
    -7,35 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    3 744,52
    -38,76 (-1,02 %)
     

Laurent Mignon quitte la tête de BPCE pour celle de Wendel

Bruno Delessard/Challenges

Après 14 ans au sein de BPCE, Laurent Mignon va rejoindre Wendel, où il succédera à André François-Poncet.

Laurent Mignon, patron du géant bancaire français BPCE, va quitter la présidence du directoire du groupe pour prendre celle de la société d'investissement , ont indiqué les deux entreprises samedi 17 septembre dans des distincts.

Après 14 ans au sein de BPCE dont quatre à la tête du directoire, Laurent Mignon ne sollicitera pas le renouvellement de son mandat et succèdera au sein de Wendel à André François-Poncet au plus tard au 1er janvier prochain, ont précisé les deux groupes. BPCE lance désormais un "processus de succession" pour remplacer M. Mignon.

Lire aussi

Il s'agit du deuxième départ annoncé de dirigeant d'un des principaux groupes bancaires français cette année après celui de Frédéric Oudéa qui quittera Société Générale en 2023, banque qu'il dirige depuis 2008.

Alors dirigeant depuis 2009 de Natixis, la filiale de banque d'investissement de BPCE, Laurent Mignon avait succédé en 2018 à à la tête du géant bancaire rassemblant notamment les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Épargne.

Son mandat a été marqué par la sortie de la Bourse de sa filiale Natixis l'an dernier après un rachat de parts, avec l'objectif de réorganiser les activités en déplaçant les métiers de l'assurance et du paiement vers une entité réunissant les réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne.

Diplômé de HEC et Stanford

Les métiers restants de Natixis, la gestion d'actifs et de fortune, et la banque de grande clientèle, pour les grandes entreprises et institutions, ont pour leur part été réunis dans un nouvel ensemble baptisé "Global Financial Services". Celui-ci a souffert au deuxième trimestre d'un contexte de marché défavorable, d'après les résultats du groupe publiés en août.

BPCE avait néanmoins enregistré un bénéfice de 1,3 milliard d'euros rien qu'au deuxième trimestre. Le groupe Wendel a affiché lui au premier semestre un bénéfice net de 480 millions d'euros, tiré par la plus-value de cession de la société de peintures industrielles Cromology.

Le mandat de Laurent Mignon a [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi