Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 355,82
    -248,54 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,66
    +15,56 (+1,06 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Laurent Gerra provoque la colère du gouvernement ukrainien

La chronique de Laurent Gerra à propos de la visite du président ukrainien Volodymyr Zelensky a fait grincer des dents à l’ambassade.

Comparant le chef d’Etat en guerre à « un cirque », l’humoriste s’en est pris pêle-mêle à la présidente de l’Europe, Bernard-Henri Levy, et d’autres.

« On le voit partout, il était encore hier à l'Elysée, le président Zelensky est en tournée avec son chapiteau. Tout de suite, une page de pub offerte pour aider l'Ukraine », a introduit la co-animatrice de l'émission, Jade.

Et Laurent Gerra a poursuivi la métaphore filée. « Sous le chapiteau Zelensky, tout droit venue de Bruxelles, venez retrouver la femme qui barbe : Ursula von der Leyen. Pour les petits et les grands, venez vous divertir avec les clowns engagés BHL et Arielle (Dombasle) qui reçoivent des tartes à la crème larguées par drone. Ne ratez pas Joe Biden, l'équilibriste américain sur son déambulateur magique. Et Macron qui jongle avec des casseroles. Le clou du spectacle : l'homme-canon, fourni par l'OTAN ! Le cirque Zelensky, hier soir à l'Elysée et demain dans votre commune », a-t-il alors lancé sur les ondes de RTL.

PUBLICITÉ

Un trait d’humour qui n’a pas du tout faire rire Vadym Omelchenko, l’ambassadeur ukrainien en France.

« Quel cynisme et manque de tact non représentatif du peuple ami. Sans empathie, sans responsabilité », a-t-il écrit sur Twitter, avant de demander des excuses.

« J'exige des excuses envers mon Président et mon peuple qui souffrent et se battent pour sa liberté mais aussi pour la vôtre et pour la possibilité de profiter de la légèreté de la vie », ajoute-t-il.