La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 637,19
    +516,91 (+1,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 740,65
    +305,91 (+2,68 %)
     
  • Nikkei 225

    26 604,84
    -72,96 (-0,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0048 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    20 116,20
    -55,07 (-0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    27 527,03
    -420,75 (-1,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,36
    -18,78 (-2,84 %)
     
  • S&P 500

    4 057,84
    +79,11 (+1,99 %)
     

Laurent Dumas, qui est le promoteur le plus en vue de Paris?

·2 min de lecture

PORTRAIT En trente ans, celui qui voulait faire "archi" est devenu le promoteur le plus en vue de la capitale. A l'écoute des élus, des artistes, et maintenant de son nouveau bras droit, Benoist Apparu.

Les bottes de sécurité sont retirées, les casques de chantier débouclés. Après des mois de frénésie, c'est l'apaisement sur le chantier Morland Mixité Capitale. Laurent Dumas va pouvoir le remettre, le cœur léger, à son propriétaire, le fonds américain TH Real Estate.

Situé dans le IVe arrondissement, l'énorme bâtiment (plus de 43.000 mètres carrés) au style post-soviétique, ancien site administratif de la préfecture de Paris, a été totalement redessiné par l'architecte David Chipperfield. Ouvert sur la Seine et sur la ville, il accueillera un marché alimentaire, des bureaux, un gymnase, une piscine, une crèche, un espace culturel, de l'agriculture urbaine, une auberge de jeunesse, un hôtel ou encore des logements, dont 35 haut de gamme - compter 16.000 euros le mère carré.

Un démineur de projets

Beaucoup de promoteurs s'étaient cassé les dents sur cette verrue urbaine, en vente depuis 2011. Une verrue trop grosse, trop complexe, trop chère à restructurer (le chantier actuel dépasse les 400 millions d'euros). Et quand Emerige a gagné, en 2016, ce projet, le plus important du concours "Réinventer Paris", lancé par la Ville en 2014, beaucoup pensaient qu'il échouerait. Mais c'est Mille arbres, l'autre grand programme du concours, un bâtiment situé entre la Porte Maillot et Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), qui a buté sur un permis annulé.

Sur la terrasse panoramique du restaurant qu'il a créé tout en haut du Morland, tandis qu'il est en train de transmettre la direction de son groupe à l'ex-ministre du Logement Benoist Apparu, Laurent Dumas, poignée de main décidée et sourire hollywoodien, peut mesurer le chemin parcouru: "Il y a trente ans, j'allais négocier le changement d'affectation de 180 mètres carrés de bureaux auprès de la mairie du VIIIe . A l'époque, pour moi, c'était une énorme affaire."

Quel chemin, en effet, entre le minuscule marchand de biens de la fin des années 1980 et le promoteur d'aujourd'hui, pas le plus gros, mais sans aucun doute le plus en vu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles