Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 141,01
    +1 818,42 (+3,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 371,97
    +59,34 (+4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2370
    -0,0068 (-0,55 %)
     

Laurent Bignolas dévoile le montant exact de la retraite qu’il devrait toucher après Télématin

Domine Jerome/ABACA

Il avait fait ses adieux sous les sonores applaudissements de son équipe le 2 juillet 2021, ému mais surtout soulagé de quitter un bateau qui prenait l’eau. L’ancien présentateur de Télématin Laurent Bignolas avait été poussé vers la porte de sortie alors que l'emblématique émission matinale de la deuxième chaîne était devenue l’un des “chantiers prioritaires” de France Télévisions, selon sa productrice. Depuis 2017, le journaliste aujourd’hui âgé de 61 ans, avait pris la relève de William Leymergie, non sans essuyer de vives critiques à son encontre, rappelle Voici.

Désormais apaisé et vacant à ses propres occupations, Laurent Bignolas est revenu sur cette période au micro de Jordan De Luxe, sur son plateau spécialiste des gossip, lundi 5 juin. À cette occasion, il a révélé le confortable montant de son salaire, gagné dans des conditions houleuses quatre années durant. “J'ai été poussé en étant tout de suite le bouc émissaire du mécontentement”, a-t-il d’abord confié. “Il leur fallait un punching-ball. Moi je ne disais rien par respect pour ma maison, pour le service public. J'ai pris des seaux de merde dans la gueule. Je ne comprenais pas parce que ça se passait bien.”

D'après le journaliste, la faute à la direction, qui l’a immédiatement placé dans son viseur. “Les uns et les autres me disaient : 'on ne comprend pas qu'ils t'en veulent parce qu'ils ont été mal traités et durement, toi, t'es gentil avec tout le monde'. [...] J'ai fait mon boulot, je savais que ça allait être (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Déserts médicaux : “La France prend le chemin d’une médecine low-cost”
La Russie va utiliser des missiles supersoniques pour attaquer les blindés ukrainiens
Paris Cyber Summit : comment la cyber-défense ukrainienne pourrait inspirer les Européens
Le trimaran de Florence Arthaud en vente sur Leboncoin
L’Île-de-France a perdu plus de 350 médecins en un an