Marchés français ouverture 8 h 2 min
  • Dow Jones

    34 033,67
    -265,66 (-0,77 %)
     
  • Nasdaq

    14 039,68
    -33,17 (-0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    29 291,01
    -150,29 (-0,51 %)
     
  • EUR/USD

    1,2002
    -0,0131 (-1,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 436,84
    -201,69 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    32 163,49
    -1 492,54 (-4,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    961,10
    -31,37 (-3,16 %)
     
  • S&P 500

    4 223,70
    -22,89 (-0,54 %)
     

Laura Tenoudji moquée sur son physique : sa réponse cash

·1 min de lecture

Comme de nombreuses personnalités, Laura Tenoudji n'est pas épargnée par les critiques. Vendredi 14 mai 2021, elle a partagé, sur son compte Instagram, le message qu'elle a reçu de la part d'un ou d'une de ses abonnés. Et autant dire qu'il est loin d'être agréable. "Je vous connais de Nice, mon Dieu que vous êtes vieille, ridée et moche de près, je comprends pourquoi le motodidacte (le Maire de Nice Christian Estrosi, ndlr) vous fait cocue." À ce message très virulent, presqu'insultant, la chroniqueuse de Télématin a préféré répondre avec beaucoup d'ironie. "Merci pour votre gentil message plein de bienveillance et de lucidité", a-t-elle ainsi écrit. En légende de la photo de cet échange qu'elle a partagé sur ses réseaux sociaux, elle a expliqué pourquoi elle avait eu cette démarche. "L'objectif était surtout de montrer que face à la méchanceté gratuite, prendre de la hauteur était la meilleure issue", a-t-elle indiqué. Une réaction qui a séduit les internautes, qui ont immédiatement soutenu et félicité Laura Tenoudji pour son intelligence devant la méchanceté de certaines personnes.

Ce n'est pas la première fois que la maman de Bianca et Milan est la cible de critiques sur son physique. En 2018 déjà, lorsqu'elle avait monté les célèbres marches du Festival de Cannes, elle avait opté pour une tenue multicolore très décolletée. Une tenue jugée trop sexy qui n'avait pas plu à tout le monde. Certains internautes avaient jugé qu'elle n'avait pas le corps assez bien fait pour porter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite