La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 230,75
    -464,09 (-0,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

L'audience dégénère ! Une mère de famille disjoncte, la juge en fait les frais

·1 min de lecture

L'audience dégénère au tribunal de Montbéliard. Le 18 octobre dernier, une juge a convoqué un jeune couple accompagné de trois de leurs cinq enfants dans le cadre d'une audience d'assistance éducative, rapporte l'Est Républicain. Suite à un signalement, la magistrate de 30 ans suspecte le père et la mère de 28 ans de violences intrafamiliales. Elle a donc décidé d'ordonner "le placement provisoire concernant le dernier enfant, à savoir une petite fille née le 25 août dernier", écrit le quotidien régional.

L'audience a dégénéré

C'est au moment où la jeune juge a fait part de sa décision au couple que tout a dérapé. La mère de famille est devenue "totalement incontrôlable" selon les faits racontés par le journal. "Elle hurle, balance son sac à main au visage de la juge et l'attrape par le poignet pour la secouer vigoureusement", peut-on lire dans l'article. Malgré les multiples tentatives de son compagnon pour la calmer, la jeune femme a finalement été interpellée par la police puis placée en garde à vue.

Sous le choc, la magistrate s'est vue a eu deux jours d'interruption temporaire de travail (ITT). Elle a porté plainte pour "faits qui sortent de l'ordinaire", précise l'Est Républicain qui ajoute qu'il est "rarissime" de voir les juges en charge des dossiers de mineurs se faire agresser physiquement. L'affaire a été confiée au tribunal de Besançon.

Retrouvez cet article sur Closermag.fr

Covid-19 : la France va-t-elle subir une 5ème vague ? Les prévisions du Professeur Gilbert Deray
Une mère inquiète pour son bébé : depuis ses 10 ans, ses seins ne cessent de grossir
Suicide ou effroyable matricide ? Une troublante affaire prend fin en Guadeloupe
"Je vois la mort qui arrive face à moi" : le témoignage glaçant de Romain Grosjean sur son spectaculaire accident
Un récidiviste en cavale fait le mauvais choix en voulant échapper à la police

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles