La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,00
    -49,28 (-1,34 %)
     
  • Dow Jones

    31 176,02
    -225,99 (-0,72 %)
     
  • EUR/USD

    1,2099
    -0,0087 (-0,71 %)
     
  • Gold future

    1 722,20
    -53,20 (-3,00 %)
     
  • BTC-EUR

    39 436,76
    -2 870,31 (-6,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,98
    +24,84 (+2,66 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,56
    -0,97 (-1,53 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 468,71
    -183,25 (-2,75 %)
     
  • Nasdaq

    13 285,49
    +166,06 (+1,27 %)
     
  • S&P 500

    3 841,04
    +11,70 (+0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3954
    -0,0059 (-0,42 %)
     

L'atterrissage de Perseverance sur Mars, ce sont 'sept minutes de terreur'

·2 min de lecture

Environ sept mois après avoir décollé, le dernier véhicule de la Nasa, Perseverance, devra encore survivre à "sept minutes de terreur", comme est surnommée la manœuvre ultra-périlleuse précédant son atterrissage sur Mars. Le lieu choisi, le cratère de Jezero, est le site d'atterrissage le plus dangereux jamais tenté. En sept minutes, le rover doit passer d'une vitesse de 20 000 km/h à zéro. L'atterrissage aura lieu à 20H55 GMT ce jeudi, soit 21H55 en France.

Perseverance est la troisième mission martienne de l'année 2021. La sonde émiratie Hope et la sonde chinoise Tianwen-1 orbitent autour de Mars depuis quelques jours déjà.

À lire aussi — Le tout premier hélicoptère spatial de la NASA s'approche de Mars

Dix minutes avant d'entrer dans l'atmosphère martienne, le vaisseau s'est séparé de l'étage de croisière qui l'alimentait notamment en carburant pendant le voyage. Il n'est alors plus composé que d'un bouclier arrière, d'un bouclier thermique à l'avant, et, pris entre les deux, de l'étage de descente, relié au rover lui-même. À environ 130km d'altitude, il entre dans l'atmosphère à une vitesse de 20 000km/h, provoquant des frictions faisant monter la température jusqu'à 1 300°C. Le bouclier thermique protège le rover de cette chaleur infernale.

Mais l'atmosphère ne suffit pas à ralentir suffisamment le vaisseau, qui va encore à 1 500 km/h. À environ 11km d'altitude, à un moment opportun calculé en fonction de la distance restante jusqu'au lieu d'atterrissage, un immense parachute supersonique de 21 mètres de diamètre, situé dans le bouclier arrière, est déployé. Celui-ci ralentit le vaisseau jusqu'à environ 300 km/h.

20 secondes après l'ouverture du parachute, le bouclier thermique est largué : le rover qu'il protégeait se retrouve pour la première fois exposé à l'atmosphère martienne. Une toute nouvelle technologie, appelée "Terrain Relative Navigation" (TRN), entre en jeu : les images enregistrées en direct par les caméras du vaisseau sont comparées à des cartes enregistrées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour Elon Musk, il est 'moins stupide' d'investir dans le bitcoin que de détenir du cash
Voici comment l'armée américaine veut produire de l'eau à partir de l'air ambiant
Starlink autorisé en France, ce qu'il faut savoir sur l'internet de l'espace de SpaceX
Le robot Perseverance envoie ses premières images de Mars
Le Congrès américain va interroger les patrons de Facebook, Google et Twitter sur la désinformation