La bourse ferme dans 2 h 49 min
  • CAC 40

    7 206,82
    +86,99 (+1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 260,87
    +51,72 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0777
    +0,0059 (+0,55 %)
     
  • Gold future

    1 892,70
    +2,00 (+0,11 %)
     
  • BTC-EUR

    21 127,37
    -491,69 (-2,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    524,75
    -12,14 (-2,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,90
    -0,57 (-0,73 %)
     
  • DAX

    15 595,22
    +183,17 (+1,19 %)
     
  • FTSE 100

    7 940,06
    +54,89 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2169
    +0,0098 (+0,81 %)
     

"Last Christmas" : un couple veut racheter les droits de la chanson pour s'en débarrasser

CentralITAlliance / Getty Images

Si les classiques chants de Noël mettent en joie des millions de personnes dans le monde, d'autres n'ont pas forcément le Noël très joyeux. C'est le cas de ce couple britannique. En effet, comme le relate le Daily Mail, Tomas Mazetti, 55 ans, et sa femme Hannah, 33 ans détestent tellement "Last Christmas" by Wham ! qu'ils ont lancé une collecte de fonds pour acheter les droits de la chanson afin qu'elle puisse être retirée des ondes pour toujours.

Juste avant Noël, le couple avait déjà récolté 50.000 £, mais le chemin reste long, puisque les droits du tube, appartenant actuellement à Warner Chappell Music UK, sont estimés entre 15 et 20 millions de livres. Hanna explique avoir commencé à haïr la chanson il y a treize ans, lorsqu'elle travaillait dans un café d'Oxford, dont le patron jouait la chanson en boucle.

L'idée de lancer un appel aux dons a germé l'année dernière, au cours de la saison des fêtes. "Cela a commencé à Noël dernier lorsque nous avons demandé à des amis combien ils seraient prêts à payer pour ne plus jamais entendre la chanson", raconte Hannah au Daily Mail. En novembre dernier, lorsque la chanson a commencé à être diffusée sur les ondes, des amis lui ont rappelé la discussion du Noël passé. "Nous en avons alors parlé autour de nous et le mot s'est répandu. C'est amusant parce que les gens aiment ou détestent l'idée ! (...) Certaines personnes semblent aimer entendre la chanson 500 fois par jour. Et ces gens sont nos ennemis", poursuit la mère de famille. Et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après sa démission de la présidence du Grand Est, Jean Rottner va rejoindre le privé
Économie : les 10 événements marquants de l’année 2022
Mort de Pelé : le Brésilien était aussi le roi du business
Voiture électrique : à quel bonus écologique aurez vous droit en 2023 ?
Prix des carburants : pourquoi celui du gazole restera encore longtemps plus élevé que celui de l’essence ?