La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    39 213,99
    -2 249,23 (-5,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

L'Assemblée nationale adopte le projet de loi climat en première lecture

·2 min de lecture

L'Assemblée nationale vient d'approuver ce mardi en première lecture le projet de loi "Climat et résilience" à 332 voix contre 77. Le texte de 60 articles sera examiné par le Sénat en juin.

Les députés français ont adopté mardi le , que l'exécutif présente comme une preuve de son engagement en faveur de l'écologie mais que ses détracteurs jugent dénué d'ambition.

Objet de plus de 200 heures de débat en commission et en séance, le texte de 60 articles a été approuvé par 332 voix contre 77. Il sera examiné par le Sénat en juin.

Adopté à un an de l'élection présidentielle où s'annonce comme un thème majeur, le texte met en oeuvre une partie des 149 propositions issues de neuf mois de travaux des 150 citoyens tirés au sort de la "Convention citoyenne pour le climat", avec l'objectif affiché de faire baisser de 40% d'ici 2030 les émissions de gaz à effet de serre de la France par rapport aux niveaux de 1990.

"Si nous voulons que nos réformes fonctionnent, si nous voulons lutter contre le réchauffement climatique, nous ne pouvons pas laisser des personnes sur le bord du chemin", a déclaré à l'Assemblée la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. "Le fait que, sur chaque mesure que nous ayons mise dans ce texte, il y a un accompagnement qui est prévu, c'est comme cela qu'on avancera et c'est comme cela qu'on protégera la planète et surtout nos concitoyens."

Transports, alimentation, travail, logement, éducation, publicité, etc : le texte voit large dans le but d'"ancrer la culture écologique dans le quotidien des Français", souligne le ministère.

Lire aussi

Il acte la fin des locations de logements mal isolés, surnommés "passoires thermiques", à partir de 2025 pour les plus mal classés de "niveau G", avec des étapes en 2028 et 2034. "Plus de quatre millions de foyers sont concernés. C'est une rupture vraiment très forte par rapport à des décennies de laisser-aller", dit-on encore au ministère de la Transition écologique. Le texte entend accélérer la rénovation des logements des particuliers, qui pourront bénéficier de prêts garantis de l'Etat pour financer le reste à charge.

A l'heure où les terrasses de cafés et restaurants s'apprêtent à rouv[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi