Marchés français ouverture 5 h 7 min

L'ascension fulgurante d'Eric Zemmour dans les sondages agite la presse outre-Manche

·2 min de lecture

Dans la dernière enquête Harris Interactive pour Challenges, Éric Zemmour atteint 13% des intentions de vote, ce qui le placerait en 4e position au premier tour de la présidentielle. Un résultat qui a fait aussi réagir en dehors l’Hexagone. Outre-Manche, le Financial Times a consacré un article à son ascension fulgurante dans les sondages.

"Une personnalité de la télévision anti-immigration menace de déloger Le Pen dans les sondages français." La personnalité qu'évoque le dans son édition du 30 septembre? Eric Zemmour. Si le polémiste n'est toujours pas officiellement candidat à la présidentielle 2022, sa possible participation n'en finit pas d'agiter la presse française. Et pas uniquement. Le quotidien économique et financier britannique consacre un article à sa fulgurante ascension dans les derniers sondages. Fulgurante en effet. Crédité de 7% d'intentions de votes au premier tour lorsqu'il a été intégré pour la première fois début septembre au , il s'est envolé en trois semaines à 13%. Et le Financial Times de souligner la menace que constitue cette progression pour la droite, et surtout pour le parti de .

Lire aussi

La leader du Rassemblement national chute dans le dernier sondage à 16% contre 28% encore cet été: " a fait un bond dans le dernier sondage d'opinion concernant l'élection présidentielle française de l'année prochaine. Le polémiste menace de déloger la leader d'extrême droite Marine Le Pen comme principal candidat pour défier le président sortant " écrit le Financial Times, rappelant que ce dernier stagne à 23%. Le quotidien analyse également que "Zemmour a devancé tous les candidats mineurs de droite et de gauche dans les sondages: "Ses 13% le placent en quatrième position à égalité avec , du parti d'extrême gauche La France Insoumise, et à portée de la deuxième place". Eric Zemmour se retrouve ainsi ex-aequo dans les sondages avec le candidat de la France insoumise avec lequel il a débattu le 23 septembre, un duel ayant réuni 4 millions de téléspectateurs.

La question sur l’immigration au cœur des débats

Au-delà de sa position dans les sondages, le Financial Times rappelle qu'Éric Zemmour, tout en n'ayant toujours pas lancé officiellement sa candidature, a réussi à imposer ses thèmes de prédilection dans les débats. "Il a recentré le débat politique français autour de l'immigratio[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles