La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 808,56
    -100,69 (-0,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

L'ascension d'Arthur Dreyfuss, le discret PDG d'Altice France

J. Domine/Abaca

A 37 ans, ce discret communicant poursuit son ascension dans la tech et les médias. Intelligent, sa fausse naïveté bien entretenue, il détient deux atouts indéniables: son talent pour dénouer les crises et sa fidélité à Patrick Drahi.

Comme à son habitude, il en fait le minimum. Ce mardi 6 septembre, à 18h, Altice Media entame sa conférence de rentrée et son PDG Arthur Dreyfuss s'est fait violence pour accepter l'idée de ses communicants: une discussion avec la journaliste maison Apolline de Malherbe sur le mode Face à face, sa nouvelle émission. Quelques mots sur la saison précédente, les développements à venir, la transformation digitale et … Puis il laisse les stars des antennes sous les projecteurs pour quarante-cinq minutes, "en immersion complète dans le décor de la matinale info préférée des Français" .

Le jeune patron se mêle ensuite gentiment aux invités du cocktail, qui l'interrogent moins sur les subtilités des nouvelles grilles de ou RMC que sur son nouveau statut de PDG d', coiffant toutes les entités médias et télécoms du groupe dans l'Hexagone. Et comme à son habitude, quand une question le dérange, Arthur Dreyfuss commence par pouffer de rire en rougissant, puis fait semblant de réfléchir et répond finalement par une boutade complètement à côté du sujet.

Lire aussi

"Pas d'agenda personnel"

"Il est calme, intelligent, sûr de lui, bien dans sa peau et il n'a pas besoin de faire le show" , décrit , qui a été son mentor dans l'univers des médias. Pudique, mais pas timide, donc. Le 23 août, une note aux salariés de l'entreprise a annoncé sa nomination à la tête d'Altice France . Une nouvelle fonction qu'il cumule avec celle de patron des activités médias. A 37 ans, Arthur Dreyfuss poursuit sa tranquille ascension dans le petit monde étincelant de la tech et des médias en faisant mine d'être surpris de l'intérêt qu'on lui porte: "Ça n'a aucun intérêt" , répète-t-il. Un parcours entamé il y a près de neuf ans, dans le sillage de , dont il est l'un des plus proches collaborateurs. Et quand on fait partie de ce petit cercle d'intimes, on fuit la lumière. Parler de soi, c'est parler trop. Pas le genre de la maison. Le fondateur d'Altice a donc refusé de s'exprimer sur Arthur Dreyfuss.

Les [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi