La bourse ferme dans 8 h 20 min
  • CAC 40

    6 279,35
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 947,43
    +1,37 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • EUR/USD

    1,2102
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • Gold future

    1 821,30
    -1,50 (-0,08 %)
     
  • BTC-EUR

    42 285,38
    -5 326,85 (-11,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,23
    -160,60 (-10,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,22
    -0,86 (-1,30 %)
     
  • DAX

    15 150,22
    +30,47 (+0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 004,63
    0,00 (0,00 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • HANG SENG

    27 909,49
    -321,55 (-1,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,4062
    +0,0005 (+0,03 %)
     

L'armée de terre teste le combat robotisé du futur

·2 min de lecture

REPORTAGE - Robot armé, robot chien, robot mule ou de reconnaissance... Un exercice de l'Ecole militaire interarmes de Saint-Cyr a testé en conditions réelles, fin mars, l'apport d'engins robotisés aux opérations militaires. Un avant-goût de la guerre de demain.

En cette splendide matinée de mars, la forêt de Brocéliande a mis ses plus beaux atours. Ajoncs en fleur, pinède odorante, ciel bleu azur: la scène serait idyllique si un mystérieux intrus ne s'était invité dans le tableau champêtre. Merlin l'Enchanteur? Pas vraiment. L'intrus en question est un engin chenillé aux faux airs de char de combat miniature. Doté d'un impressionnant canon de 20 mm capable de tirer 750 coups à la minutes, , attend sagement sur la place du village de Ville-Bizard, un village factice dédié aux exercices de l'armée de terre, au cœur de l'immense camp des écoles militaires de Saint-Cyr Coëtquidan. Autour de lui, une demi-douzaine d'autres robots, à chenilles, à roues ou à quatre pattes, patientent tranquillement en attendant d'entrer en action. Leur mission: épauler des officiers en formation à dans divers scénarios (combat urbain, prise d'un carrefour stratégique, évacuation de blessés)...

Le robot Optio-X20, armé d'un canon de 200mm, et le petit robot de reconnaissance Nerva (photo Keraval/ESCC/MINARM)

Pourquoi ce grand raffut robotisé? Appuyé sur un bâton de marche à quelques mètres des manoeuvres, Gérard de Boisboissel, chercheur au CREC (Centre de recherche des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan), ne rate pas une miette de l'exercice. "L'objectif est de cerner les usages possibles des différentes plateformes robotiques, explique ce spécialiste de la robotique militaire. Nous mesurons la valeur ajoutée de ces robots en menant le même exercice tactique, sans eux puis avec eux." 80 officiers, de 27 ans d'âge moyen, participent à l'exercice, qui est en quelque sorte l'épreuve finale de leur cursus de deux ans à Saint-Cyr. Gérard de Boisboissel, lui, publiera un article sur les résultats de l'exercice.

Nouveau robot Ultro

Pour cette opération inédite, la crème des robots a fait le déplacement. Il y a le , conçu par , qui avait défilé le 14 juillet 2019 sur les Champs-Elysées. Les petits robots de reconnaissance Nerva, aussi discrets qu'efficace[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi