La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 230,33
    -372,43 (-2,00 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

L'armée française va se doter d'un laser anti-drone

La guerre en Ukraine montre l’importance des drones pour le renseignement et l’attaque, avec notamment les munitions rôdeuses comme le Switchblade, ou bien des drones civils modifiés pour larguer des grenades. Pour lutter contre cette menace qui vient du ciel, les Américains comptent sur des canons lasers et la France aussi.

En plus des brouilleurs portatifs qui ressemblent à des fusils futuristes, la Direction générale de l’Armement (DGA) vient de commander à l’entreprise Cilas un canon laser dédié à la lutte contre les drones. Baptisé Helma-P, celui-ci devra être opérationnel pour les Jeux olympiques de 2024. Il devra être conçu pour pouvoir être embarqué sur un navire ou un véhicule, et il pourra être combiné à des systèmes de détection radar ou optique.

Lors de ses différentes démonstrations, le laser anti-drones Helma-P développé par Cilas a montré son efficacité en neutralisant 100 % de ses cibles. © DGA

Opérationnel pour les Jeux olympiques 2024

Le laser d’une puissance de deux kilowatts est capable de frapper avec précision un drone d’une masse de 100 grammes à 25 kg, distant d’un kilomètre de distance. Le système est développé depuis 2017 et plusieurs démonstrations sous contrôle de l’Agence de l’innovation de Défense ont prouvé cette efficacité avec un succès systématique des tirs.

L’autre intérêt d’un canon laser est qu’il est dénué d’explosifs, ce qui permet de l’embarquer sans risque sur un navire. Si la technologie est aboutie, il reste nécessaire de la « militariser » pour qu’elle soit à la fois résistante et infaillible. Cilas prévoit aussi d’augmenter sa puissance. Tout comme la Navy américaine l’a testé, l’objectif à terme est également de pouvoir utiliser ce canon laser de façon défensive pour neutraliser des obus, des missiles ou des roquettes.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles