La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 272,36
    -151,18 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

L'armée américaine veut ravitailler ses drones par rayon laser

Maintenir les drones en l’air en rechargeant durant leur vol leurs batteries, voici le projet de la Darpa américaine, la branche des technologies émergentes du Pentagone. Le nouveau programme appelé Airborne Energy Wells consiste à transformer les avions ravitailleurs en chargeurs géants et volants pour les drones électriques.

Contrairement aux avions et hélicoptères qui nécessitent de se raccorder au ravitailleur pour faire le plein en carburant, les drones pourraient être rechargés via un faisceau laser. La Darpa consulte les entreprises qui pourraient être susceptibles d’équiper les ravitailleurs KC-135 et KC-46 Pegasus de l'Air Force avec une nacelle équipée de cette alimentation au laser sous les ailes. La puissance de ce laser pourrait culminer à 100 kilowatts. En plus de cette nacelle, un système de contrôle thermique qui enfermerait le dispositif laser se logerait dans la carlingue du ravitailleur. En offrant la possibilité de recharger les drones, en plus d’augmenter leur autonomie en vol, la Darpa compte également les délester en batteries pour qu’ils puissent être un peu plus polyvalents et embarquer plus de capteurs ou d’armes.

Test de recharge à distance par laser mené par les labos de recherche de la Navy américaine en 2019. © USNRL

La recharge à grande distance à haute puissance

Recharger un aéronef en vol n’est pas une mince affaire et la Darpa le sait. Les interférences atmosphériques des nuages ​​et des précipitations influent sur la puissance des faisceaux laser. Les problèmes de régulation thermique du système laser sont également importants, ainsi que la masse de l'émetteur et du récepteur. Les travaux sur la recharge laser ne sont pas nouveaux pour l’armée de l’air américaine.

Dès 2011, des projets menés par la Nasa sur ces systèmes ont été entrepris. Ces dernières années, des tests de recharge à distance ont déjà eu lieu avec des lasers de 2 kilowatts, qui transmettaient de l'énergie sur une distance d'environ 300 mètres. Aujourd’hui, la Darpa...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles