La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 896,12
    -84,20 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    12 969,84
    +31,71 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0086
    -0,0094 (-0,93 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 151,39
    -242,63 (-1,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    557,14
    -0,59 (-0,11 %)
     
  • S&P 500

    4 277,63
    +3,59 (+0,08 %)
     

L'armée américaine mise sur les voilures mixtes pour ses futurs avions ravitailleurs

Pour transporter plus lourd et plus loin ou emporter plus de carburant dans le cas d’un ravitailleur, l’US Air Force mise sur un avion-cargo sous la forme d’une voilure mixte. Autrement appelée voilure hybride, cette forme vient mixer la carlingue aux ailes, de sorte que l’on a l’impression qu’il s’agit d’une seule grande aile volante. Les ravitailleurs actuels reposent sur une structure de Boeing 767, soit un fuselage sous la forme d’un tube et des ailes. Une architecture classique qui n’optimise pas la portance et engendre beaucoup de traînée, d’où cette idée de concevoir un aéronef sous la forme d’aile volante ou de voilure mixte. Avec sa forme aplatie et sa grande surface alaire, cette forme spécifique permet justement d’augmenter la portance, et réduire au minimum la traînée. Au final, la consommation en carburant est réduite et cette forme particulière permet d’embarquer du matériel plus volumineux ou bien plus de carburant dans le cas d'un ravitailleur.

L’aviation commerciale intéressée

Les avionneurs Boeing et Lockheed Martin ont déjà mis au point des prototypes d’avions à voilure mixte. Ce fut le cas pour le X-48B de Boeing dès 2007. Chez Lockheed Martin, c’est le concept d’Hybrid Wing Body qui avait été développé. Un aéronef doté d’une voilure mixte avec un empennage en T. Si les militaires américains commencent à envisager une telle conception, c’est essentiellement en raison du prix du carburant. De tels avions pourraient réduire la facture énergétique actuelle de 2 milliards de dollars. Le ravitailleur pourrait également parcourir de plus longues distances, tout en ayant la capacité d’alimenter plus d’avions qu’aujourd’hui. Ce type de projet n’est d’ailleurs pas réservé aux seuls militaires. Plusieurs concepts sont en cours d’élaboration pour concevoir des avions commerciaux de cette forme. Ils engendreraient nécessairement d’importantes modifications des infrastructures aéroportuaires, notamment, pour l’embarquement des passagers.

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles