Publicité
La bourse ferme dans 3 h 13 min
  • CAC 40

    7 530,63
    -177,39 (-2,30 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 851,48
    -84,02 (-1,70 %)
     
  • Dow Jones

    38 647,10
    -65,11 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0688
    -0,0054 (-0,50 %)
     
  • Gold future

    2 346,60
    +28,60 (+1,23 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 799,11
    -676,69 (-1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 425,83
    +7,96 (+0,56 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,94
    +0,32 (+0,41 %)
     
  • DAX

    18 034,94
    -230,74 (-1,26 %)
     
  • FTSE 100

    8 148,87
    -14,80 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    17 667,56
    +59,12 (+0,34 %)
     
  • S&P 500

    5 433,74
    +12,71 (+0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2691
    -0,0069 (-0,54 %)
     

L'armée américaine développe des drones kamikazes lancés depuis des hélicoptères

Kenny Nunez / US Marines

La “dronification” des armées à travers le monde s’intensifie. Alors que l’US Navy et l’US Air Force développent depuis des années des appareils autonomes adaptés à leurs doctrines, c’est maintenant le corps des Marines qui veut lui aussi ses propres engins pour l’aider dans ses missions. Plus précisément, cette branche de l’armée américaine souhaite remplacer certains de ses missiles “Hellfire” vieux de plusieurs décennies par des des munitions rôdeuses, aussi appelées drones kamikazes.

Selon le site Defense News, les Marines vont placer ces drones à bord de leurs hélicoptères d’attaque afin de leur donner une plus grande portée. Cette capacité de détruire des cibles au loin serait notamment utile “lors d’un potentiel conflit dans l’océan Pacifique”. Dans un document intitulé “Force Design 2030”, le Pentagone ne cache pas que la modernisation des hélicoptères vise à renforcer leur puissance face aux troupes chinoises. Mais pourquoi les Marines ont-ils à ce point besoin d’avoir plus de portée ?

Lors d'une conférence de presse, le général de brigade Stephen Lightfoot a détaillé qu'en tant que pilote de l’hélicoptère d’attaque Cobra, il avait une forte expérience concernant l’utilisation du missile Hellfire. Selon l’officier, en fonction de l'altitude où se trouve l'appareil, un pilote peut détruire une cible à environ huit kilomètres avec ce type de missile. “Huit kilomètres, c'était très bien pour la guerre en Irak, par exemple. Cependant, dans la région Indo-Pacifique où les distances (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grève des éboueurs à Paris : le mouvement social a coûté 21 millions d'euros
Le top 20 des plages françaises les plus recherchées sur Internet
Cette femme de 73 ans a attendu 17h dans un couloir des urgences en Île-de-France
Un nouveau contrat d’engagement pour les demandeurs d’emploi, la fiscalité des locations touristiques bientôt revue… Le flash éco du jour
Comment se protéger des moustiques tigres pendant vos vacances ?