La bourse ferme dans 2 h 1 min
  • CAC 40

    7 189,73
    +101,39 (+1,43 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 224,21
    +56,00 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    32 394,25
    -37,83 (-0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    -0,0008 (-0,08 %)
     
  • Gold future

    1 962,20
    -11,30 (-0,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    26 182,55
    +1 358,42 (+5,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    618,64
    +375,96 (+154,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    74,02
    +0,82 (+1,12 %)
     
  • DAX

    15 304,26
    +162,24 (+1,07 %)
     
  • FTSE 100

    7 560,87
    +76,62 (+1,02 %)
     
  • Nasdaq

    11 716,08
    -52,76 (-0,45 %)
     
  • S&P 500

    3 971,27
    -6,26 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    27 883,78
    +365,53 (+1,33 %)
     
  • HANG SENG

    20 192,40
    +407,75 (+2,06 %)
     
  • GBP/USD

    1,2311
    -0,0026 (-0,21 %)
     

L'armée allemande en pénurie d'équipements après avoir aidé l'Ukraine

KMW

L’Allemagne pourrait ne pas respecter ses engagements militaires envers l’Otan. C’est la crainte d’André Wüstner, colonel de l’armée allemande (Bundeswehr) qui s’est confié à la chaîne de télévision Deutsche Welle. Selon l’officier, les troupes de Berlin sont confrontées à de sérieux problèmes de pénurie. Une pénurie d’équipements et de matériels militaires qui s’explique par la fourniture massive d’armes à l’Ukraine (environ 2,5 milliards d’euros) pour l’aider à résister face à la Russie.

Pourtant en 2022, le chancelier allemand Olaf Scholz avait promis de débourser 100 milliards d’euros pour moderniser et rééquiper la Bundeswehr. Cet investissement colossal avait pour objectif d’élever les troupes de Berlin au rang de meilleure armée conventionnelle d’Europe, ou du moins en faire l’armée la mieux fournie en armements de nouvelle génération. Cependant, d’après André Wüstner, la promesse du gouvernement allemand n’a pas encore été tenue. “Pour les soldats, rien ne s'est sensiblement amélioré depuis cette annonce", a soutenu l’officier.

Pire encore, le colonel a aussi affirmé que la Bundeswehr n’était pas pleinement opérationnelle, ni prête à mener un conflit bien avant le début de la guerre russo-ukrainienne. Les livraisons d’armes à Kiev auraient donc encore aggravé les lacunes de l’armée allemande déjà sous-équipée. "À ce jour, nous n'avons pas reçu de remplacement pour un seul obusier que nous avons remis à l'Ukraine l'année dernière", a encore précisé André Wüstner. Il y aurait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les passagers d'un TER bloqués plusieurs heures en pleine forêt sans eau ni électricité
Réforme des retraites : le projet examiné en commission au Sénat, plusieurs amendements retenus
La Chine veut avoir une flotte de satellites pour étouffer Starlink
Inflation en France : légère hausse en février
Accusé d'avoir fraudé la CAF, l'allocataire doit rembourser une fortune