La bourse ferme dans 2 h 24 min
  • CAC 40

    6 543,18
    +70,83 (+1,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 769,69
    +44,30 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0197
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    1 798,60
    +7,40 (+0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    23 651,59
    +797,91 (+3,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    563,92
    +28,70 (+5,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,81
    -1,20 (-1,35 %)
     
  • DAX

    13 706,44
    +132,51 (+0,98 %)
     
  • FTSE 100

    7 491,87
    +52,13 (+0,70 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • GBP/USD

    1,2112
    +0,0041 (+0,34 %)
     

L'Arabie saoudite met en garde contre les politiques écologiques "irréalistes"

Les "politiques irréalistes" visant à réduire les émissions de CO2 pourraient alimenter une "inflation exceptionnelle", a déclaré samedi le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, présidant un sommet entre les Etats-Unis et plusieurs pays arabes dans la ville de Jeddah.

L'économie de l'Arabie saoudite repose largement sur le pétrole, dont elle est l'un des plus importants exportateurs au monde, mais la riche monarchie du Golfe avait ces dernières années fait des annonces en faveur des énergies vertes et de la lutte contre le changement climatique.

"L'adoption de politiques irréalistes visant à réduire les émissions en excluant les principales sources d'énergie entraînera dans les années à venir une inflation exceptionnelle et une hausse des prix de l'énergie", a déclaré le prince Mohammed, devant le président américain Joe Biden et des leaders du Golfe. "Les défis environnementaux auxquels le monde est actuellement confronté, en particulier le changement climatique, nécessitent de les traiter de manière réaliste et responsable pour parvenir au développement durable", a justifié le prince héritier, de facto, dirigeant du pays.

Plaidant pour une "approche équilibrée", il a appelé à "continuer d'investir dans les énergies fossiles" afin de "répondre à la demande mondiale croissante". Ces déclarations vont à l'encontre des experts sur le climat qui considèrent que ces énergies sont en grande partie responsables du réchauffement de la planète et appellent à fortement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Au premier semestre, les start-up françaises ne connaissent pas la crise
Projet de loi sur le pouvoir d'achat : les principales mesures proposées par le gouvernement
Canicule : 15 départements placés en vigilance rouge, 51 en orange
Arnaque : attention aux faux terminaux de paiement dans les restaurants
Loire-Atlantique : une commune ferme les douches de plage en raison de la sécheresse

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles