La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 910,95
    -69,37 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    12 979,89
    +41,77 (+0,32 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • EUR/USD

    1,0090
    -0,0090 (-0,89 %)
     
  • HANG SENG

    19 763,91
    -158,54 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    23 208,66
    -171,96 (-0,74 %)
     
  • CMC Crypto 200

    558,92
    +1,19 (+0,21 %)
     
  • S&P 500

    4 280,52
    +6,48 (+0,15 %)
     

L'application de Facebook remaniée à la sauce TikTok

Facebook, qui subit plus que jamais la concurrence de la très populaire plateforme TikTok, a décidé de mettre en avant les créateurs numériques et le divertissement sur son application mobile, s'éloignant toujours un peu plus des contenus traditionnels.

Le réseau social a annoncé jeudi que l'onglet principal ou "Accueil" ("Home") mélangerait désormais des messages de contacts de l'utilisateur avec des contenus de divers créateurs, en fonction de ses intérêts.

Un nouvel onglet, baptisé "Fil de publications", sera réservé aux billets publiés par les amis, la famille et les groupes.

"Le fil d’accueil devient un +moteur de découverte+ qui vous permet de trouver de nouveaux contenus et de vous abonner à de nouveaux créateurs grâce aux recommandations", a expliqué la plateforme dans un communiqué.

Les usagers y trouveront notamment les "stories" de leurs amis (photos et vidéos éphémères sur le modèle de Snapchat) et les "reels", un format de vidéo copié à TikTok.

La page d'accueil est personnalisée grâce à des algorithmes qui prennent en compte "des milliers de signaux", pour "vous proposer ce qui nous semble le plus intéressant pour vous", souligne Facebook.

TikTok, une entreprise du groupe chinois ByteDance, a bâti son succès phénoménal sur son format (des vidéos courtes, avec des effets spéciaux et des airs entraînants, qui captent facilement l'attention) mais aussi sur ses algorithmes, qui identifient rapidement les goûts de l'utilisateur pour lui proposer des contenus de créateurs inconnus.

Meta, maison mère de Facebook et Instagram et numéro deux mondial de la publicité numérique, a besoin de valoriser ses "reels" pour ne pas céder trop de terrain.

"Notre transition vers les formats courts ne génère pas encore de revenus substantiels pour l'instant, mais nous sommes optimistes", avait assuré Mark Zuckerberg, le patron du groupe, lors d'une conférence téléphonique fin avril.

Il a précisé sur son profil jeudi que le fil de publications séparé permettra aux usagers de ne pas manquer les annonces de leurs amis et groupes, qui s'afficheront chronologiquement, et sans "recommandations".

En janvier 2021, après une élection présidentielle américaine mouvementée, le milliardaire avait indiqué vouloir s'éloigner le plus possible des sujets politiques pour se concentrer sur les interactions "positives" - moins controversées et plus lucratives.

Mardi, Meta a confirmé qu'elle redirigeait une partie des ressources de "Facebook News" (l'onglet dédié à la presse) et de sa newsletter "Bulletin" vers d'autres produits, après un article du Wall Street Journal sur le sujet. "Nous en faisons toujours plus pour que (les créateurs) puissent trouver leurs publics sur Facebook et y faire grandir des communautés actives", a indiqué un porte-parole à l'AFP.

juj/rle/cco

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles