Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 526,55
    +98,03 (+1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 523,31
    +49,54 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    36 247,87
    +130,49 (+0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,0764
    -0,0034 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 020,80
    -25,60 (-1,25 %)
     
  • Bitcoin EUR

    41 014,90
    +620,45 (+1,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    914,81
    +18,10 (+2,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,26
    +1,92 (+2,77 %)
     
  • DAX

    16 759,22
    +130,23 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 554,47
    +40,75 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    14 403,97
    +63,98 (+0,45 %)
     
  • S&P 500

    4 604,37
    +18,78 (+0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    32 307,86
    -550,45 (-1,68 %)
     
  • HANG SENG

    16 334,37
    -11,52 (-0,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,2551
    -0,0043 (-0,34 %)
     

L'anecdote folle de Parker, "à deux millimètres" de perdre un oeil à cause d'une embrouille Drake-Chris Brown pour Rihanna

Sur le plateau de Clique, sur Canal+, Tony Parker est revenu sur une anecdote de soirée avec les rappeurs Drake et Chris Brown durant laquelle, lors d'une bousculade entre les deux hommes, le Français a failli perdre un oeil à cause d'un éclat de verre.

La carrière du premier joueur français intronisé au Hall of Fame de la NBA recèle son lot d'anecdotes croustillantes. Et nul doute que celle racontée sur le plateau de Clique, sur Canal+, tient une bonne place dans la légende de la vie extra-sportive de Tony Parker.

Parker a failli perdre un oeil à cause de Drake et Chris Brown

Interrogé sur une certaine soirée aux Etats-Unis avec Thierry Henry, en présence des stars du rap Drake et Chris Brown, "TP" s'est livré à une confidence sur la fin de cette soirée et sur comment celle-ci aurait pu faire basculer sa vie, tout simplement.

"À l'époque, Drake et Chris Brown se battaient pour Rihanna. À la fin, c'est parti un peu en vrille. Pour protéger mon ex-femme, j'ai pris un éclat de verre dans mon oeil. Comme on était en soirée, je ne faisais pas trop attention. Le lendemain, on part en France et durant tout le voyage, j'avais mal à l'oeil. Le réflexe de sportif quand tu as un truc qui fait mal, tu vas faire des tests. On a atterri, je suis allé à l'hôpital spécialisé pour les yeux. Là le docteur regarde et me dit : 'il faut que vous soyez opéré tout de suite, vous êtes à deux millimètres de perdre votre oeil, si on n'enlève pas le bout de verre et qu'il casse, vous pourriez devenir aveugle d'un oeil'. Je me retrouve endormi sur la table, je me réveille, je ne vois rien et je me dis : 'wow !' On était à deux mois des JO, c'était en 2012. Les Spurs, au début, ne voulaient pas que je fasse les JO. J'ai dû faire plein de tests, après j'ai joué avec des lunettes, la seule fois de ma carrière. Je ne les ai jamais recroisés les deux !"

Ce qui aujourd'hui relève de l'anecdote aurait, donc, pu être un accident de la vie bien plus grave pour l'ancien meneur de jeu des Bleus.

Article original publié sur RMC Sport

VIDÉO - "Quand même une forme d'alcoolisme..." : Tony Parker évoque sa consommation d'alcool, "c'est dur de dire non"