Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 206,54
    +816,91 (+1,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 217,03
    +18,46 (+1,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

L'ancienne amende record contre Intel réduite par l'UE après un revers en justice

PIXABAY

Bruxelles a infligé vendredi une amende de 376 millions d'euros au fabricant américain de puces électroniques Intel pour abus de position dominante, un montant réduit par rapport au montant initial rejeté en janvier 2022 par la justice européenne. L'amende initiale de 1,06 milliard d'euros, un montant record à l'époque, avait été annoncée le 13 mai 2009. Le fabricant de microprocesseurs était accusé d'avoir abusé de sa position dominante entre 2002 et 2007, en mettant en œuvre une stratégie destinée à exclure du marché son seul concurrent sérieux, AMD. "Intel a payé ses clients pour qu'ils limitent, retardent ou annulent la vente de produits contenant des puces informatiques de son principal rival", a déclaré vendredi le commissaire européen Didier Reynders, chargé de la Concurrence depuis le départ de Margrethe Vestager au début du mois. "Notre décision témoigne de l'engagement de la Commission à veiller à ce que les infractions très graves aux règles antitrust ne restent pas impunies", a-t-il ajouté, cité dans un communiqué.

Intel a fait savoir de son côté qu'il examinait cette décision. "Bien que nous soyons déçus par une amende de ce montant, nous continuons à nous concentrer sur nos futurs investissements dans l'UE et à coopérer avec la Commission pour aider à faire progresser l'industrie européenne des semi-conducteurs", a déclaré l'entreprise. La pratique mise en place par le groupe californien, qui détenait à l'époque des faits au moins 70% des parts de marché de certains (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour la première fois depuis plus d’un an, les prix baissent enfin dans les supermarchés
Carburants : la folle envolée des prix de l’essence et du gazole en 2023
TotalEnergies : Patrick Pouyanné vers un 4e mandat de PDG “hautement souhaitable”, selon le CA
Eramet vend sa filiale en Norvège à Ineos pour "renforcer son bilan"
L’Oréal s’allie avec une société biotech en Chine, innovations pour la peau et les cheveux en vue