Marchés français ouverture 7 h 8 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1918
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    32 003,18
    -360,70 (-1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

L'ancien PDG de Bic Bruno Bich est mort à 74 ans

·1 min de lecture

Bruno Bich, fils du fondateur du géant français des stylos, briquets et rasoirs, et ancien PDG de l'entreprise, est mort, dimanche, à l'âge de 74 ans, a annoncé Bic dans un communiqué lundi.

Fils de Marcel Bich - le fondateur du groupe - Bruno Bich avait exercé diverses fonctions dans l'entreprise avant de la diriger durant treize ans, de 1993 à 2006. Il était resté jusqu'à 2018 président du conseil d'administration du groupe. Il avait même repris les commandes en tant que PDG de 2016 à 2018, après le départ surprise du directeur général de l'époque, Mario Guevara.

En 2018, à près de 72 ans, , qu'il préparait depuis des années à sa succession. Bruno Bich avait notamment oeuvré au développement de Bic en Amérique du Nord, un marché devenu clef pour la société.

Ce père de trois enfants a par ailleurs été administrateur de nombreuses écoles et établissements éducatifs comme la Harlem Academy. Il a aussi été à l'origine de la Collection Bic d'art contemporain, rappelle Bic.

L'an dernier, Bic a subi une baisse de 16,5% de son chiffre d'affaires, à 1,6 milliard d'euros, sous l'effet de la pandémie. Depuis plusieurs années, Bic doit par ailleurs faire face à une érosion des ventes de rasoirs.

En 2020,

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles