Marchés français ouverture 6 h 9 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 549,55
    -133,82 (-0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,1977
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 179,12
    -4 062,46 (-7,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 277,99
    -113,72 (-8,17 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

L'ancien patron de Système U dévoile nouvelles propositions pour mieux rémunérer les agriculteurs

·1 min de lecture

Moins de trois ans après le vote de la loi Egalim qui devait rééquilibrer le rapport de force entre les agriculteurs et les distributeurs, se dirige-t-on vers une nouvelle loi ? L'ancien patron de Système U, Serge Papin, juge ans un rapport que la prise en compte du coût des matières premières agricoles doit devenir "non négociable" dans la fixation des prix. Il faut "mettre en place les conditions d'un sursaut collectif", écrit Serge Papin dans ce rapport à destination de Julien Denormandie et Agnès Pannier-Runacher, respectivement ministre de l'Agriculture et ministre déléguée à l'Industrie, et que l'Agence France-Presse a pu consulter mercredi.

Sa principale recommandation, après avoir auditionné "plus de soixante parties prenantes", consiste à rendre "obligatoire" la signature d'un contrat pluriannuel entre l'agriculteur et l'industriel qui va transformer ses produits (entreprise de meunerie, boulangerie, charcuterie...). Ce contrat doit être établi sur la base d'"indicateurs de prix de référence" pour tenir compte des coûts de production. Il doit aussi prévoir "des clauses mécaniques d'indexation du prix basées sur la hausse ou la baisse des intrants [engrais, aliment du bétail, carburant...] qui ont un impact sur le prix de la matière première agricole".

>> A lire aussi - Le gouvernement veut que vous signaliez les prix alimentaires trop bas

En aval, au moment de la négociation entre l'industriel et la distribution, "la quote-part du prix de la matière première agricole doit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Thermomix : pannes, brûlures… ces couacs qui ternissent l’image de la star des cuisines
FreeBox Pro : Free offre-t-il vraiment les meilleurs tarifs ?
Il perd son ticket de loto gagnant dans un parking et le retrouve piétiné
Bientôt moins de références de Coca-Cola chez Intermarché
La méthode radicale d’un supermarché pour limiter les contaminations