Marchés français ouverture 6 h 51 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 704,75
    -181,12 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0458
    -0,0011 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 441,18
    -77,11 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    16 324,42
    -100,91 (-0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,08
    +1,28 (+0,32 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

L'ancien cofondateur de Twitter fait le buzz avec son nouveau réseau social Bluesky

Le timing est parfait. Alors que Twitter souffre de plus en plus depuis l'arrivée d'Elon Musk à sa tête, Jack Dorsey, l'un des fondateurs de Twitter, commence à faire le buzz avec son nouveau réseau social : Bluesky. Mais au fait, que propose cette nouvelle plateforme ?

Après l'oiseau bleu, Jack Dorsey reste dans le bleu. Bluesky, ou ciel bleu en anglais, est le nouveau bébé de l'homme d'affaires. Le projet est né en 2019, lorsque Jack Dorsey était encore à la tête de Twitter. Le réseau social a d'ailleurs financé Bluesky à hauteur de 13 millions de dollars. « La société Bluesky PBLLC, créée cette année, est une entreprise indépendante axée sur la recherche et le développement en matière de réseaux sociaux décentralisés », a tenu à préciser toutefois l'équipe derrière ce projet.

Listenbourg : quel est ce nouveau pays né en 4 jours ?

C'était en avril dernier, lorsque le futur du réseau social du petit oiseau bleu était encore incertain. En octobre dernier, Bluesky annonçait l'ouverture d'une liste d'attente pour les internautes curieux de tester la version bêta du projet. Un succès, puisqu'en à peine deux jours, 30 000 personnes se sont inscrites.

Avec Bluesky, Jack Dorsey souhaite proposer un réseau social « ouvert et décentralisé », permettant à différents réseaux de pouvoir interagir entre eux, tout en respectant un protocole commun. De cette façon, quiconque pourra développer son propre réseau avec ses règles de modération et son algorithme.

En mai 2022, l'entreprise dévoilait son premier protocole, Authenticated Data Experiment ou ADX, renommé depuis Authenticated Transfer Protocol (« Protocole de transfert authentifié ») ou « Protocole AT ». En clair, ce système permettrait d'accéder à plusieurs services, capables de communiquer entre eux grâce à la...

> Lire la suite sur Futura