Marchés français ouverture 8 h 34 min
  • Dow Jones

    35 227,03
    +646,95 (+1,87 %)
     
  • Nasdaq

    15 225,15
    +139,68 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1288
    -0,0029 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    44 751,45
    +794,16 (+1,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,62
    +26,46 (+2,10 %)
     
  • S&P 500

    4 591,67
    +53,24 (+1,17 %)
     

La lanceuse d'alerte de Facebook à Bruxelles, un soutien clé pour réguler le net

·2 min de lecture

L'union européenne compte sur le témoignage de Frances Haugen pour donner un coup d'accélérateur aux projets de régulation des géants du numérique.

Après Londres et Lisbonne et avant Paris, la lanceuse d'alerte de poursuit son tour d'Europe ce lundi 8 novembre à Bruxelles, où l'UE compte sur son témoignage pour donner un coup d'accélérateur aux projets de régulation des géants du numérique.

L'ancienne employée du géant américain rebaptisé , a rencontré le commissaire européen au Marché intérieur Thierry Breton, à l'origine de deux projets de législation (DSA et DMA), présentés en décembre 2020. Elle doit s'exprimer en fin d'après-midi devant les députés européens qui débattent de ces textes.

"On a vu l'impact que les grandes plateformes peuvent avoir sur nos démocraties et sociétés, notamment sur le bien-être de nos enfants", a déclaré le commissaire français à l'issue de son entrevue avec qu'il a remerciée pour son "dévouement sans relâche". Il a affirmé la détermination de l'UE à réglementer "ce qui ressemble toujours à un Far West ".

"Les efforts accrus de lobbying dont nous sommes témoins sont peine perdue: nous ne permettrons pas aux intérêts des entreprises d'interférer avec l'intérêt général des Européens", a-t-il averti, appelant à l'adoption du Règlement sur les services numériques ("Digital Services Act", DSA) et du Règlement sur les marchés numériques ("Digital Markets Act", DMA) dans la première moitié de 2022, période pendant laquelle la France occupera la présidence tournante de l'UE.

L'audition de la lanceuse d'alerte par les parlementaires européens doit permettre de "mieux comprendre les techniques que Facebook, mais aussi d'autres portiers de l'internet ("gatekeepers"), utilisent pour contrôler les flux de données", a déclaré l'eurodéputé allemand Andreas Schwab (PPE, droite) sur Twitter, souhaitant l'adoption par l'UE d'un "cadre légal clair".

Le français Geoffroy Didier (PPE) a jugé "primordial" d'"ouvrir la boîte noire que sont les systèmes d'algorithmes" utilisés par ces plateformes pour recommander des contenus.

Le DSA veut interdire aux plateformes d'utiliser ces algorithmes pour promo[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles