La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1273
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    44 743,31
    -125,34 (-0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,39
    -12,89 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     

Lancement de Winkyverse, le premier métavers pour initier les enfants aux technologies du futur

·2 min de lecture

Métavers par-ci, métavers par-là. C'est simple, on ne parle plus que de ça depuis quelques mois. Une start-up française incubée à Polytechnique, Mainbot, vient d'annoncer la création de son propre métavers, le Winkyverse. Son ambition : créer un univers numérique pour initier les enfants aux technologies encore méconnues comme la blockchain, la cryptomonnaie ou encore les NFT. Le Winkyverse bénéficiera de sa propre cryptomonnaie — les Winkies — et utilisera la technologie blockchain de l'ethereum. Seuls les Winkies seront acceptés comme moyen de paiement. Le début d'un véritable écosystème.

Facebook va recruter 10.000 ingénieurs en Europe pour son métavers

Cette cryptomonnaie — Winkies — a fait l'objet d'une première émission de jetons le 25 octobre (en anglais ICO pour Initial coin offering). Pour faire simple, c'est une sorte de levée de fonds de cryptomonnaies. Pour accompagner ce départ, Mainbot a dévoilé sa première collection de 12.111 NFT, surnommé les Winkybots. Ces jetons non fongibles ont une importance particulière, car ils pourront être utilisés dans le Winkyverse sous la forme d'avatar et il sera possible de les imprimer directement en 3D. 

Développer des compétences

Mainbot ne sort pas de nulle part. Son robot éducatif, « Winky » est déjà disponible chez plusieurs revendeurs français comme la Fnac, le Bon Marché ou encore Natures et Découvertes. À la base, ce robot est destiné à l'enseignement de la programmation et du code basique pour les enfants de 5 à 12 ans. Le développement de ce métavers vient accélérer le processus éducatif voulu par l'entreprise en combinant un certain nombre d'enjeux technologiques comme...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles