Marchés français ouverture 7 h 48 min
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,67 (+0,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,1979
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,61 (+0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    47 173,79
    -4 409,91 (-8,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     

Comment Lamazuna a ouvert le marché des cosmétiques solides en France

·2 min de lecture

Laëtitia Van de Walle, a fondé en 2010 cette marque qui veut réduire les déchets dans la salle de bains. Onze ans après sa création, sa société réalise 10 millions d'euros de chiffre d'affaires. Elle est l'invitée du Club entrepreneurs Challenges - Grant Thornton.

Challenges - Comment a démarré l'aventure Lamazuna?

Laëtitia Van de Walle - Seule, avec 2.500 euros en poche, sans emprunt à la banque ni investisseurs. Ce montant, je l'ai fait fructifier en achetant des stocks et en les vendant. Au bout de cinq ans et grâce à la COP21, tout s'est enfin débloqué. Il y a eu une réelle prise de conscience du public pour le zéro déchet. J'ai pu me payer et commencer à embaucher.

Quels produits propose Lamazuna?

Nous en commercialisons une soixantaine, majoritairement à moins de 10 euros. Lamazuna, ce sont des cosmétiques solides, mais aussi des accessoires durables. En avril, nous sortirons une gamme pour la maison, et à l'automne, une marque pour adolescents baptisée Kisupu. Nous lancerons cette année une quinzaine d'innovations.

Où en était le marché des cosmétiques solides en 2010, lorsque vous vous êtes lancée?

Il était inexistant. Lamazuna s'est lancé sur une innovation, les lingettes démaquillantes réutilisables. Nous avons aussi été les premiers à développer du dentifrice et du déodorant solides. Nous avons ouvert ce marché en France. Aujourd'hui, il est en pleine explosion et la concurrence s'est intensifée. A tel point que L'Oréal et Unilever s'y sont mis.

Comment Lamazuna peut-il tenir la concurrence à distance?

Notre équipe innovation de dix collaborateurs nous permet de garder toujours une longueur d'avance.

Comment êtes-vous distribué?

Nous avons une boutique en propre à Paris et plus de 5.000 revendeurs dans le monde entier, sachant que la vente en ligne représente 10% de nos ventes. En juillet, nous avons lancé une marque destinée à la grande distribution, The Green Emporium, qui est distribuée dans 300 points de vente.

Quel est votre objectif pour 2021?

Rester sur un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros comme en 2020, dont 1 million pour le lancement de The Green Emporium. Nous souhaitons nous structurer pour renforcer notre présence à l'international, qui représente 30% de nos ventes.

Vos produits sont-ils fabri[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi