La bourse ferme dans 5 h 23 min
  • CAC 40

    6 302,32
    +15,25 (+0,24 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 030,26
    -2,73 (-0,07 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,67 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,2041
    +0,0061 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 788,70
    +8,50 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    47 025,71
    +1 197,12 (+2,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 283,04
    -108,67 (-7,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,02
    -0,11 (-0,17 %)
     
  • DAX

    15 428,64
    -31,11 (-0,20 %)
     
  • FTSE 100

    7 024,49
    +4,96 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,54 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3895
    +0,0056 (+0,40 %)
     

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil serait en train de se détruire

·1 min de lecture

L'amas d'étoiles le plus proche du Soleil, surnommé Haydes, est peut-être en train de se détruire. Et selon l'Agence spatiale européenne (ESA), il pourrait être la clé pour trouver des preuves de l'existence de "sous-halos de matière noire". En termes simples, les sous-halos de matière noire sont des nuages invisibles de particules, qui seraient des vestiges de la formation de la Voie lactée. Les scientifiques pensent que ces sous-halos se forment pour former un réseau invisible à travers la galaxie. Ce réseau exerce une influence gravitationnelle sur tout ce qui ose s'en approcher de trop près.

Pour être clair, l'existence des sous-halos de matière noire n'est que théorique jusqu'à présent et n'a jamais été observée directement. C'est pourquoi l'Agence spatiale européenne est ravie d'avoir enfin une piste qu'elle peut suivre pour percer une partie du mystère de la matière noire.

À lire aussi — Des astronomes ont capturé de rares images d'un trou noir dévorant une étoile

L'amas d'étoiles Haydes se trouve à environ 153 années-lumière de la Terre. Il peut être repéré sans l'aide d'un télescope sous la forme d'un "V" d'étoiles brillantes dans le ciel nocturne. Les amas d'étoiles perdent naturellement leurs étoiles car, au sein de l'amas, les étoiles s'attirent mutuellement par la gravité. Ce tiraillement constant modifie la vitesse à laquelle ces étoiles se déplacent. Certaines se retrouvent au centre, tandis que d'autres sont poussées vers les bords de l'amas.

Celles qui se trouvent (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un séjour prolongé dans l'espace ferait rétrécir le cœur humain, selon une étude
Paypal va permettre aux consommateurs américains de payer en cryptomonnaie chez ses 29 millions de commerçants
En vidéo, ces robots de Boston Dynamics dansent mieux que vous
Pourquoi l'Union européenne a raté sa stratégie vaccinale au point de devoir se reconfiner
L'une des pilotes de Perseverance explique comment elle conduit le rover sur Mars à distance