La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 477,80
    -2 024,12 (-5,26 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

L'amarrage du module Nauka à la Station spatiale ne s'est pas si bien passé que cela

·1 min de lecture

Mise à jour 30 juillet 2021, 15 h 00

Contrairement à ce qu’avait annoncé l’agence spatiale russe Roscosmos, le module Nauka ne s’est pas arrimé aussi bien que prévu à la Station spatiale internationale. D’après ce que l’on sait, mais cela reste à confirmer, un allumage intempestif des propulseurs de Nauka a déstabilisé l'ISS et l'obligeant à rétablir la situation avec ses propres propulseurs !

Une situation qui a contraint la Nasa et Boeing à reporter le lancement de la capsule Starliner qui devait réaliser aujourd’hui son deuxième vol d’essai à vide à destination du complexe orbital.

La Nasa a prévu une conférence de presse d’ici la fin de la journée pour expliquer la situation. Vu le peu d’empressement des Russes à fournir des explications claires sur les causes de cet incident, qui aurait pu être très grave si le module était entré en collision avec la Station spatiale, on peut supposer un dysfonctionnement du système de propulsion en mode automatique ou manuel.

L’Agence spatiale européenne devrait également s’exprimer sur cet incident dans les heures qui viennent.

Précisons que les astronautes à bord de l’ISS, dont Thomas Pesquet, ne sont évidemment pas en danger. On peut supposer que quelques expériences en cours ont vraisemblablement été perturbées, voire sont à refaire.

Plus d’informations dans les prochaines heures sur Futura.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles