Marchés français ouverture 8 h 57 min

L'alcantara, les constructeurs autos ne peuvent plus s'en passer

Du tableau de bord des Lamborghini jusqu’à l’habitacle des Peugeot en passant par le siège des Maserati, l’alcantara s’est imposé comme l’un des revêtements de prédilection pour l’industrie automobile. Ce qui se sait moins, c’est qu’il s’agit d’une fabrication italienne, le pays fleuron de l’industrie du cuir. Au premier coup d’œil, certains pourraient d’ailleurs presque confondre ce textile avec du daim.

Mais il s’agit d’une microfibre synthétique, en polyester (67%) et polyuréthane (33%), ayant un processus de fabrication à l’empreinte carbone neutre. «Ce n’est pas la composition qui importe, mais sa transformation qui fait appel à de nombreuses technologies», insiste Andrea Boragno, à la tête d’Alcantara S.p.A., la seule société à produire ce textile depuis 1972. Aujourd’hui, près de 600 personnes y travaillent, entre le siège créatif de Milan et l’usine implantée dans un village de l’Ombrie.

>> A lire aussi - Automobile : les innovations françaises qui vont étonner le monde

«Nous sommes dans une croissance continuelle», se félicite le P-DG. Au cours des dix dernières années, les ventes ont triplé, passant de 64,3 millions d'euros pour 2009 jusqu’à 204 millions en 2018. Les trois quarts de cette production sont destinés au secteur automobile. «C’est notre matériau phare pour nos versions GT malgré une concurrence accrue sur ce marché de la microfibre», confirme Benoît Morin, responsable du studio couleurs et matières chez Peugeot.

Cette image de marque séduit en outre d’autres industries de pointe. Microsoft a par exemple développé en 2016 une gamme de claviers en alcantara. On retrouve aussi cette matière en doublure de certains sacs Louis Vuitton ou Chanel. «Tous les labels ne nous mentionnent pas, car cela dépend de leur politique à ce sujet», observe Andrea Boragno.

>> Notre service - Faites des économies en testant notre comparateur d’Assurances Auto

Victime de son succès – selon le magazine américain «Motor Trend», l’entreprise italienne n’arrive pas à honorer

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les instits d'Angoulême ne veulent pas de "l'école pour gosses de riches"
Pour Noël offrez-vous le Monopoly le plus long du monde
Ford condamné à une lourde amende pour ses véhicules défaillants
Un couple d’agriculteurs ruiné par le bruit et l’odeur de ses cochons
Les Belges imposent l'arrondi dans les additions