La bourse ferme dans 4 h 41 min
  • CAC 40

    5 818,78
    +25,99 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 719,84
    +13,22 (+0,36 %)
     
  • Dow Jones

    31 535,51
    +603,14 (+1,95 %)
     
  • EUR/USD

    1,2029
    -0,0030 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 728,30
    +5,30 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    40 770,64
    +994,46 (+2,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    986,59
    -0,06 (-0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,56
    -0,08 (-0,13 %)
     
  • DAX

    14 076,77
    +63,95 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    6 637,25
    +48,72 (+0,74 %)
     
  • Nasdaq

    13 588,83
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 901,82
    +90,67 (+2,38 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,3907
    -0,0014 (-0,10 %)
     

L'agression du jeune Yuriy à Paris émeut l'Ukraine

·1 min de lecture

L'onde de choc qui a suivi l'agression du jeune Yuriy, à Paris le 15 janvier dernier, a atteint l'Ukraine, le pays d'origine de l'adolescent de 15 ans, et dont la mère est une ressortissante. Les médias ukrainiens ont découvert stupéfaits que ce jeune ukrainien avait été sauvagement battu dans la capitale et ce lundi, les officiels ukrainiens demandent des comptes à la justice française.

Avec notre correspondant à Kiev, Stéphane Siohan

C'est avec quelques jours de décalage que les Ukrainiens ont découvert qu'un des leurs avait été victime d'une lâche agression dans la capitale française.

Ce lundi, la plupart des médias ukrainiens ont évoqué le triste sort du jeune Yuriy, âgé de 15 ans, qui est tombé dans le coma après avoir été frappé par une bande de dix jeunes.

Dans un communiqué, le président Volodymyr Zelensky, a ainsi exprimé sa colère : « C'est quelque chose qu'on ne laissera pas passer, cette attaque est choquante par son degré de sauvagerie et de barbarie. »

« Il faut trouver et punir les assaillants », a poursuivi le président Zekensky, pour qui ce terrible fait-divers nécessite une réaction forte de la part du gouvernement français.

Le gouvernement ukrainien a donc décidé d'offrir son assistance au jeune garçon et à sa famille, alors que la mère de Youriy, Natalya Kruchenik, est une citoyenne ukrainienne.

Le grand journal en ligne Ukrainska Pravda s'est félicité que de nombreuses personnalités françaises, comme le footballeur Antoine Griezmann, aient apporté leur soutien au jeune Yuriy.

Quant à lui le ministère des Affaires étrangères de Kiev a annoncé que des diplomates ukrainiens avaient transmis une requête officielle au parquet de Paris pour connaitre les circonstances de l'agression du garçon.