Lafuma : Eider et Millet résistent, Lafuma coule et Oxbow sombre

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
BELI.PA30,920,72
LAF.PA18,680,08

Le (Paris: FR0000072399 - actualité) premier trimestre du nouvel exercice de Lafuma (Paris: FR0000035263 - actualité) , qui couvre la période allant de septembre à décembre, a enregistré un chiffre d'affaires de 41,3 millions d'euros, en baisse de -15,7% en glissement annuel sur un périmètre identique. Oxbow boit la tasse (-44,2% à 4,4 millions d'euros), Lafuma souffre (-18% à 12 millions d'euros) et les marques de montagne Eider et Millet font de la résistance (-5,9% à 24,9 millions d'euros).

"Toutes les marques du groupe évoluent dans un marché particulièrement atone en Europe et un marché asiatique moins dynamique que lors des saisons précédentes", explique l'entreprise, qui met en avant la résistance des marques "montagne", "grâce à la mise en oeuvre d'une stratégie produits et commerciale cohérentes". La marque Lafuma a souffert de son positionnement généraliste, face à la concurrence des distributeurs disposant de marques internes. La marque Oxbow subit de plein fouet la tendance qui frappe les marques de surf dans le monde.

Le groupe va se concentrer au cours des prochains trimestres sur la stabilisation de son chiffre d'affaires et l'amélioration de la rentabilité, tout en travaillant en parallèle sur la qualité de l'offre produits, des services et de la stratégie commerciale de chacune de ses marques. Les revenus annuels devraient baisser, quoique dans une moindre mesure que ce qui a été constaté au 1er trimestre fiscal. Cette situation va affecter la rentabilité, mais le management souligne que les différentes initiatives lancées en 2011/2012, notamment la cession du pôle Country avec la marque Le Chameau au prix de 16,5 millions d'euros, permettent au groupe d'assurer son besoin en fond de roulement et de s'adapter à la réalité d'un marché devenu plus difficile.