La bourse est fermée

L'Afer maintiendra son assurance-vie en fonds euros "mais il faut diversifier", insiste Gérard Bekerman

1 / 2

L'Afer maintiendra son assurance-vie en fonds euros "mais il faut diversifier", insiste Gérard Bekerman

C'est entendu, les sociétés d'assurance vie vont désormais limiter l'accès aux assurances-vie en fonds euros, dont les rendements s'érodent à cause des taux négatifs. Mais à l'Afer (association française d'épargne et de retraite qui propose avec son partenaire Aviva des contrats d'assurance-vie), le discours est plus nuancé: pas question de contraindre les épargnants à aller dans un sens plutôt que l'autre.

Invité lors du sommet BFM Patrimoine organisé par BFM Business, son président Gérard Bekerman insiste: "Certains ont dit que c'est la fin des fonds en euros, nous n'avons pas du tout ce langage. On dit que la sécurité a bien rémunéré pendant plus de 40 mais, maintenant il faut diversifier. Mais il faut diversifier surtout pas dans la contrainte, on va pas commencer à contingenter, ce n'est pas une épargne soviétique l'assurance-vie. Il faut respecter la liberté des épargnants et la liberté dans la responsabilité".

"Si les assureurs se lamentent quand les taux baissent, nous accueillons leurs clients avec plaisir"

"Mais il faut une pédagogie. Pour nous ce qui compte, ce n'est pas la contrainte, on ne va pas restreindre l'accès aux fonds en euros, nous allons dire aux épargnants: 'attention, est-ce vraiment votre intérêt que de tout mettre dans les fonds généraux' et la réponse est claire, ce n'est pas dans leur intérêt". 

L'Afer maintiendra néanmoins ses contrats 100% en fonds euros sans conditions d'accès. "C'est possible" et...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi