Marchés français ouverture 3 h 27 min
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • Nikkei 225

    28 702,28
    -162,04 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1906
    -0,0018 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    28 708,93
    -389,36 (-1,34 %)
     
  • BTC-EUR

    42 411,36
    +334,72 (+0,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 020,88
    +77,71 (+8,24 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     

L'ADN le plus vieux au monde découvert sur des dents de mammouth

·2 min de lecture

Il y a plus d'un million d'années, les mammouths traversaient une Sibérie recouverte de glace. Les dents et les défenses qu'ils ont laissées derrière eux ont été conservées dans le sol gelé en permanence de la région. Les chercheurs ont récemment extrait et cartographié l'ADN préservé dans deux molaires de mammouth de la région, avec des résultats surprenants. Mercredi 17 février, ils ont révélé que cet ADN avait plus d'un million d'années, ce qui en fait la plus ancienne trace génétique jamais séquencée.

Avant cette découverte, le record appartenait à un ancien cheval dont l'ADN avait entre 560 000 et 780 000 ans.

Dans leur étude sur les dents de mammouth, les chercheurs ont indiqué que les molaires provenaient de deux types de mammouth différents. Une espèce, le mammouth de la steppe, est bien connue : ses descendants étaient les mammouths laineux. L'autre, selon Love Dalén, généticien au Centre de Paléogénétique en Suède, provient d'un "mammouth inconnu jusqu'alors qui vivait en Sibérie il y a environ 1,2 million d'années".

À lire aussi — L'extinction des dinosaures pourrait venir d'une comète et non d'un astéroïde, selon une étude

Cette deuxième espèce, a expliqué Love Dalén à Insider, s'est croisée avec des mammouths laineux il y a environ 420 000 ans, ce qui a donné naissance aux mammouths colombiens qui ont ensuite occupé l'Amérique du Nord.

Les anciennes molaires elles-mêmes ne sont pas de nouvelles découvertes : Andrei Sher, un paléontologue russe, les avait trouvées dans les années 1970.

Mais la nouvelle étude, publiée dans la revue Nature, a permis de déterminer pour la première fois l'âge de ces dents. Pour ce faire, l'équipe de Love Dalén s'est d'abord penchée sur l'âge des dépôts rocheux où Andrei Sher a recueilli les dents.

Les chercheurs ont donné à la molaire de l'espèce de mammouth Krestovka, jusqu'alors inconnue, le nom de l'endroit où elle a été trouvée. La roche à cet endroit a entre 1,1 et 1,2 million d'années. L'autre dent, que l'équipe a nommée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici 14 faits peu connus sur les débuts d'Amazon, qui ne devait pas s'appeler comme ça
Voyages aériens : vers plus de numérisation, mais pas encore de passeport vaccinal
Pour Elon Musk, il est 'moins stupide' d'investir dans le bitcoin que de détenir du cash
Voici comment l'armée américaine veut produire de l'eau à partir de l'air ambiant
Starlink autorisé en France, ce qu'il faut savoir sur l'internet de l'espace de SpaceX