Marchés français ouverture 7 h 12 min

L'activité des PME est restée solide en 2019 mais les sociétés exportatrices sont sous pression

1 / 2

L'activité des PME est restée solide en 2019 mais les sociétés exportatrices sont sous pression

Malgré le ralentissement économique, le Brexit et les guerres commerciales, les PME françaises ont plutôt bien résisté selon la 70e édition de l'enquête de conjoncture Le Lab réalisée pour bpifrance*.

Concrètement, les dirigeants de PME s’attendent à une croissance de leur chiffre d’affaires de +3,8% en 2019, comme en 2018, et ce malgré un léger tassement de leurs carnets de commandes sur les six derniers mois. Le solde d’opinion sur l’évolution du chiffre d’affaires est ainsi stable sur un an (à +25), à un niveau toujours bien supérieur à sa moyenne de long terme (+17).

Les dirigeants ont donc revu à la hausse leurs prévisions, alors qu’ils prévoyaient en moyenne une croissance de leur chiffre d’affaires en 2019 de 2,7% en mai dernier.

Emploi: un optimisme au plus haut depuis 2001

Même solidité du côté de l'emploi puisque les PME interrogées déclarent avoir accéléré leurs embauches en 2019, en particulier celles de petite taille et tournées vers le marché domestique. À +19, le solde d’opinion sur l’évolution de l’emploi progresse de 3 points en un an et atteint son niveau le plus haut depuis 2001.

"L’accélération des embauches signalée par les PME est cohérente avec la croissance soutenue de l’emploi observée en France depuis le début de l’année. Celle-ci pourrait en partie s’expliquer par la transformation du Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) en baisse de cotisations sociales...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi