La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 878,90
    +101,14 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 444,79
    -307,44 (-2,24 %)
     
  • Nikkei 225

    29 518,34
    +160,52 (+0,55 %)
     
  • EUR/USD

    1,2154
    -0,0015 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    28 595,66
    -14,99 (-0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    46 724,59
    -803,89 (-1,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 518,91
    -42,39 (-2,71 %)
     
  • S&P 500

    4 203,97
    -28,63 (-0,68 %)
     

L'activité du Groupe ADP, clouée au sol par la crise, plonge de 50% en 2021

·1 min de lecture

Les temps sont durs pour Groupe ADP. Le gestionnaire d'aéroports a publié, mercredi 28 avril, un chiffre d'affaires en chute libre de 48% au premier trimestre 2021, à 474 millions d'euros, sous l'effet d'un trafic aérien et d'activités commerciales qui y sont liées toujours en berne. Affecté par les restrictions de déplacements internationaux, le groupe a vu son trafic chuter de 60,2%, à 24,9 millions de passagers, par rapport au trois premiers mois de 2020, quand l'impact de la crise due au coronavirus commençait à se faire sentir. Il ne représentait qu'un tiers du trafic sur cette période en 2019. Ses plateformes parisiennes de Roissy-Charles de Gaulle et d'Orly n'ont accueilli que 4,7 millions de passagers, soit 75,1% de moins que l'an passé -le confinement en France avait débuté le 17 mars 2020- et moins de 20% du trafic de 2019.

A Roissy et Orly, le chiffre d'affaires des activités aéronautiques, provenant de redevances liées au trafic des avions et des passagers, accuse donc une baisse de 52,5%, à 179 millions d'euros. Les activités commerciales et des services (boutiques, restaurants, loueurs de voitures...) plongent de 54,5% à 135 millions d'euros. Le chiffre d'affaires par passager dans les boutiques en zone d'embarquement est en revanche en hausse de 31%, cela "confirme la solidité du modèle d'affaires des commerces sur les plateformes franciliennes", estime le PDG Augustin de Romanet, cité dans le communiqué.

>> A lire aussi - Boutiques d'aéroports, médias... Lagardère (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Son Uber finit dans un canal, mais la passagère doit quand même payer la course
Chez BNP Paribas, le nombre de salariés "millionnaires" au plus haut
Mediapro paiera-t-il ce qu’il doit encore à la Ligue de football ?
Sony : bénéfice net annuel record pour 2020/2021, à près de 9 milliards d’euros
Dassault Systèmes : résultats supérieurs aux prévisions, la cible de bénéfice net par action réévaluée