La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 569,16
    -97,10 (-1,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 083,37
    -74,77 (-1,80 %)
     
  • Dow Jones

    33 290,08
    -533,37 (-1,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,1865
    -0,0045 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 763,90
    -10,90 (-0,61 %)
     
  • BTC-EUR

    30 314,56
    -675,80 (-2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    888,52
    -51,42 (-5,47 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,50
    +0,46 (+0,65 %)
     
  • DAX

    15 448,04
    -279,63 (-1,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 017,47
    -135,96 (-1,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 030,38
    -130,97 (-0,92 %)
     
  • S&P 500

    4 166,45
    -55,41 (-1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    28 964,08
    -54,25 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    28 801,27
    +242,68 (+0,85 %)
     
  • GBP/USD

    1,3809
    -0,0115 (-0,83 %)
     

Lactalis annonce une bonne nouvelle pour les éleveurs laitiers

·1 min de lecture

C'est une revalorisation attendue avec impatience par les éleveurs. Celle du prix du lait, et c'est le groupe Lactalis, qui donne le la dans les cours de ferme françaises, qui l'a annoncé ce mardi 18 mai. "Nous sommes assez confiants sur une hausse du prix du lait en 2021", a déclaré lors d'une conférence de presse Emmanuel Besnier, le président du groupe, qui revendique la place de n°1 mondial du lait et collecte le quart du lait français. "Pour 2021, normalement, le prix du lait en France devrait être en hausse significative, il sera tiré par les marchés internationaux" des matières premières que sont le beurre et la poudre de lait, revenus à des "niveaux d'avant Covid", a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.

L'an dernier, "j'avais été assez pessimiste" sur le prix du lait au vu de la plongée de ces mêmes cours au début de la crise sanitaire, a poursuivi Emmanuel Besnier. Il avait estimé, début juin 2020, que le prix payé aux éleveurs s'orientait vers "une baisse en moyenne" sur l'ensemble de l'année, s'attirant la colère des producteurs. "Révoltant !!!", avait aussi réagi Guillaume Canet sur Instagram, dans un message approuvé des milliers de fois. L'acteur avait incarné un éleveur plongé dans l'enfer du surendettement jusqu'au suicide, dans le film "Au nom de la terre".

>> A lire aussi - Le géant du lait Lactalis devrait racheter Leerdammer à Bel

Finalement, les cours sont remontés, la consommation de lait s'est maintenue et Lactalis a payé le lait de vache 369 euros (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Kellogg's, Franprix... quand les grandes marques se mettent à la vente en vrac
Aéroports de Paris (ADP) : le patron craint pour l'été une "apocalypse de temps d'attente"
Pierre et Vacances : les Center Parcs vont monter en gamme, "modernisation radicale"
SNCF : Eurostar échappe à une faillite imminente
Les énergies renouvelables, la nouvelle stratégie d'Engie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles