La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 850,41
    -804,18 (-2,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 556,79
    -427,73 (-3,57 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0496
    -0,0059 (-0,56 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 626,83
    -1 250,21 (-4,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    648,62
    -22,05 (-3,29 %)
     
  • S&P 500

    3 968,69
    -120,16 (-2,94 %)
     

L'accord entre LFI et le PS devra être approuvé en interne par les socialistes

Après les écologistes et les communistes, le Parti socialiste (PS) rejoint la "nouvelle union populaire écologique et sociale" porté par la France insoumise (LFI). La gauche radicale et le Parti socialiste (PS) français ont annoncé ce mercredi 4 mai avoir conclu un accord en vue des élections législatives de juin. "Nous voulons faire élire des députés dans une majorité de circonscriptions, pour empêcher (le président réélu ndlr) Emmanuel Macron de poursuivre sa politique injuste et brutale et battre l'extrême droite", déclarent les deux formations dans un communiqué commun.

Cet accord parachève ceux déjà conclus par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon avec les écologistes et les communistes, qui a débouché sur la création d'une "nouvelle union populaire écologique et sociale". Porté par ses près de 22% des voix et sa troisième position au premier tour de l'élection présidentielle le 10 avril, M. Mélenchon tente de former une coalition afin d'obtenir une majorité des 577 sièges à l'Assemblée nationale et d'imposer ainsi un partage du pouvoir au chef de l'État, le centriste libéral Emmanuel Macron.

Les discussions avec le PS, parti de gouvernement historique ressorti exsangue de la présidentielle avec moins de 2% des voix, se sont révélées sans surprise les plus difficiles. Invité mercredi sur la radio Franceinfo, le coordinateur de LFI Adrien Quatennens a jugé que sa formation avait fait preuve de générosité, ayant proposé plus que la proportionnelle des scores à la présidentielle. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le ministère des Armées aurait signé un gros contrat avec 16 cabinets de conseil
Le projet d'hôtel spatial se dévoile
Législatives : Bernard Cazeneuve quitte le PS après l'accord avec LFI
Covid-19 : deux nouveaux variants provoquent un pic de cas en Afrique du Sud
Russie : l'Iliouchine II-80, l'avion utilisé en cas de guerre nucléaire, a volé au-dessus de Moscou

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles